Depuis quelques temps, j’essaye de réveiller les gens. Je sais, le terme est étonnant. Mais, je te prie de me laisser le bénéfice du doute. Sois curieux et essaye de lire ce que j’ai à te dire en essayant de rester aussi ouvert que possible.

Comme je débute, je ne me trouve pas encore pleinement opérationnel. Je crois que je suis en train, petit à petit, d’affiner ma méthode pour faire passer mon message. Je crois qu’il me faudra du temps mais je n’ai pas prévu de baisser les bras. 🙂

Il y a des jours où je suis moi même traversé par une flopée de doutes. Je me demande si je n’ai pas simplement pété un plomb. Puis, un nouvel événement incroyable se produit. Alors humblement, je reconnais que non, je ne suis pas fou. J’ai juste accès un niveau de conscience qui me permet d’être spectateur de ces choses. Et c’est sacrément cool ! Avec cet article, j’ai envie d’essayer de te donner quelques petites pistes pour faire entrer de la magie dans ta vie. Je ne déconne pas. Je vais avoir trente ans cette année et j’ai l’impression que c’est maintenant que ma vie démarre pour de vrai. Comme si les trentes dernières années n’étaient qu’un petit échauffement avant la fête. Et je me sens comme un gamin le matin de noël, je suis excité et très confiant…

Après cette longue introduction, rentrons dans le vif du sujet. Pour faire rentrer la magie que je vis au quotidien dans ma vie, il faut : 

  1.  Reprendre contact avec son corps, c’est la première étape. Cela demande d’arrêter de le maltraiter avec des boissons sucrées, de la nourriture industrielle et des produits de mauvaise qualité. Tournez vous progressivement vers une alimentation aussi saine que possible, à base de fruits frais, de légumes et de tous les aliments organiques que notre planète fournit. Notre corps est notre véhicule. En lui donnant de la junk food, vous l’encrassez. Il n’y aucune valeur nutritive dans un hamburger de chez McDonald’s. Absolument aucune vitamine. Rien qui n’aide votre corps à fonctionner à son plein potentiel. Je ne suis pas en train de vous dire de supprimer totalement la junk food de votre vie (même si c’est évidemment le plus souhaitable) surtout si vous en consommez beaucoup. Réduire considérablement va avoir un nombre incalculable de bienfaits sur votre santé, vos finances et votre état de conscience. J’ai lu qu’il fallait surtout aménager son environnement. Virez les gâteaux industriels, les bonbons et toutes les saloperies tentantes de vos placards et de votre frigo. Utilisez la forte motivation que vous ressentiez au début avec l’envie de changer pour préparer au mieux votre environnement. Evitez les viennoiseries le matin, tournez vous vers des solutions plus saines, plus nourrissantes pour votre corps. De la même manière, réduisez votre consommation d’alcool et de caféine. Tout ça vous empoisonne et je ne parle même pas de la consommation de cigarettes.
  2. Faire du sport, c’est impératif ! Votre corps a besoin d’éliminer les toxines, il a besoin d’augmenter sa cadence. Il a besoin de tourner plus vite, plus fort. Qu’il s’agisse d’aller courir 15 minutes tous les matins, de faire un peu de fitness, de la natation ou d’aller faire du saut d’obstacles à poney (n’hésitez pas à m’envoyer des photos par contre ! 🙂 ) ne vous en demandez pas trop au début. Mais persévérez ! C’est vital. En mangeant mieux et en pratiquant un sport régulièrement, vous allez perdre de la masse grasse et augmenter votre vitalité. Jusqu’ici, il n’y a rien de magique. Mais ça fait partie du processus. Il faut reprendre le chemin de l’action…
  3. Nourrissez votre esprit : pendant que vous travaillez à nourrir sainement et à faire transpirer régulièrement votre corps, ne négligez pas votre esprit. Le plus grand ennemi, c’est la télévision. Nous l’allumons, posons notre cerveau et gobons tout ce qui en sort. Nous gobons les publicités, les programmes débiles et la plupart du temps, nous absorbons aussi toutes les mauvaises nouvelles, les drames, qu’ils soient humains ou naturels des journaux télévisés. Sous prétexte de se tenir au courant de ce qu’il se passe dans le monde, cela entretient notre négativité et nos peurs mais je reviendrai là-dessus un peu plus tard. Personnellement, je pratique depuis l’an dernier une diète médiatique totale. Je n’écoute plus la radio (je zappe dès qu’un morceau de musique se termine et qu’il y a une publicité) et j’ai vendu ma TV pour m’acheter un sac à dos. Et je m’en porte très bien. Je ne suis plus noyé dans le flots des mauvaises nouvelles. Une politique de l’autruche ? De l’ignorance ? On pourra appeler ça comme on veut, mais j’ai fait rentrer de la magie dans ma vie et je ne reviendrai plus jamais en arrière, tu vois ? Le prix en vaut la chandelle, c’est aussi simple que ça. Tim Ferris, l’auteur de la semaine de 4 heures, expliquait qu’il n’était pas ignare pour autant. Les plus gros sujets sont de toutes façons au coeur des sujets de discussions de nos proches, amis et collègues. En revanche, l’affaire du gamin de 6 ans qui a été retrouvé noyé dans un fossé à 800 kilomètres de chez vous, vous passez à côté et vous ne pouvez rien y faire, c’est trop tard. Je pense qu’il est préférable de ne pas le savoir. En revanche, le monde a besoin que ça change. Que l’on réduise ce genre de drames. Que le monde aille mieux. Et pour ça, on a besoin que tu sois réveillé pour passer à l’action… Je t’invite donc à faire tourner ton esprit. A te montrer curieux. Et surtout, à lire ! Exit les magazines pour savoir quelle sera la technique d’épilation à la mode l’été prochain, non. Je parle de vrais bouquins. Et j’aurai d’ailleurs tendance à déconseiller les romans. J’adore les romans mais ça reste du divertissement. C’est utile pour nourrir son imagination mais absolument pas utile pour se décrasser les rouages mentaux. De nombreux ouvrages de développement personnel sont plein de bon sens, plein de techniques et d’outils pratiques pour améliorer son quotidien, sa productivité, sa capacité à connaître le succès ou à se faire des amis etc… Lire ce genre de choses permet d’avoir accès à des schémas mentaux différents du notre. En faisant cela, on agrandit notre capacité à résoudre des problèmes de manière créative. Et surtout, cela participe à ce que l’on devienne, chaque jour, un peu meilleur. Vous n’êtes pas destinés à la médiocrité. Si vous lisez, ne serait-ce que 15 minutes tous les jours dans le bus ou juste avant de vous endormir, vous augmenterez considérablement vos capacités cérébrales. Un cerveau plus dynamique, plus vif et surtout plus efficace !
  4. Reconnectez vous avec le calme et le silence. Nous passons nos vies dans le bruit. On rentre dans la voiture, on allume la radio. On rentre à la maison, on allume machinalement la télévision. Pour créer une présence dans la pièce. On arrive au boulot, les sonneries de téléphone ne s’arrêtent pas, nous sommes sollicités de partout. Surtout qu’il ne faut pas oublier le nombre incroyable de sollicitations auxquelles nous sommes confrontés. Entre Facebook, Snapchat, Instagram, Twitter et nos e-mails, nous n’avons pas une seconde de répit. Nous tournons à toute allure comme des petits hamsters dans leurs roues. Il est impossible de fonctionner correctement dans ces conditions : il faut trouver un moment de calme et de répit. Il faut faire entrer du silence dans votre quotidien. Qu’il s’agisse de prendre votre petit-déjeuner seul ou de faire votre trajet en voiture, il faut que vous trouviez un moment pour vous reconnecter avec le calme, avec l’apaisement. Je recommande évidemment d’aller marcher dans la nature. Rien de tel pour couper avec la frénésie. Bon, faites quand même gaffe de ne pas aller crapahuter dans le même champ que celui d’un taureau, parce que niveau frénésie, il risque de bien vous secouer le bas des reins l’animal… 🙂
  5. Vivez le moment présent : hier n’est plus. Le futur n’est pas encore. Et ne sera jamais vraiment dans la mesure où l’être humain ne vit QUE dans le moment présent. Arrêtez trente secondes votre lecture. Demandez à votre esprit logique de noter la coupure : le moment où le présent devient futur ? La seule chose que vous arriverez à faire, c’est d’utiliser votre mémoire pour vous remémorer le passé. Pour autant, il n’y a que le moment présent. C’est la même expérience depuis le début de notre vie. Un instant continu. Nous sortons de chez nous, nous entrons dans différents lieux, cela nous donne l’illusion d’une interruption mais ce n’est qu’une illusion. Autant que possible, essayez de vous reconnecter à chaque fois dans l’instant présent. Dès que vous vous sentez embarqués par vos pensées, stoppez tout. Revenez juste au moment présent. Aussi souvent que possible. Essayez de conduire sans partir une seule fois dans vos pensées. Essayez d’être là. Quand quelqu’un vous parle, quand vous faites la queue quelque part. Sans arrêt. Le plus souvent possible en tous cas. Connectez vous à ce moment. Vos pensées entrainent des émotions. Si vos pensées sont négatives, cela crée des émotions négatives qui vous bouffent le ventre. Cela déclenche de la peur car nous nous associons à nos pensées. La plus grosse révélation que j’ai faite, c’est de comprendre que je n’étais pas mes pensées. Les pensées apparaissent dans nos têtes, ne leur donnons pas plus de pouvoir que nécessaire. Ce ne sont que des pensées… C’est probablement l’exercice le plus délicat mais l’un des plus importants pour faire rentrer de la magie dans votre vie. Pourquoi ? Parce qu’en étant vraiment présent dans vos vies, vous allez commencer à observer des choses, des signes qui sont sous votre nez mais que vous ne voyez pas. Pourquoi ? Parce que vous êtes dans vos pensées et pas ici et maintenant, dans l’instant présent ! Je recommande aussi la pratique de la méditation. L’application iPad « Petit Bambou » propose huit méditations guidées gratuites. Essayez. Vraiment ! Il faut que vous en fassiez l’essai, c’est tellement incroyable comme cela permet de calmer notre mental, de nettoyez notre esprit et de nous rendre beaucoup plus conscients de nos actes et de nos décisions…
  6. Exprimez de la gratitude : à l’heure où vous lisez ces lignes, votre vie n’est peut-être pas la plus incroyable qui soit. Vous faites peut-être un boulot qui vous gonfle. Vous vous sentez exploité. Vous êtes peut-être dans une relation qui ne vous convient plus. J’entends bien tout ça. Mais vous êtes en train de vivre la plus incroyable des expériences qui soit et vous l’avez peut-être oublié. Vous êtes en vie. Par l’action incroyable d’éléments chimiques, vous êtes capable d’utiliser l’oxygène autour de vous pour faire battre votre coeur, alimenter vos poumons et faire fonctionner votre cerveau. En ce moment même, cette incroyable combinaison parvient à décrypter ces phrases mises bout à bout. Vous les lisez, elles ont du sens  (en tous cas j’essaye de leur en donner ! 🙂 ) Tout ça pour vous dire que je crois profondément que la vie est une expérience unique et magistrale. Je ne dis même pas ça car je traverse actuellement dans ma vie un moment de profonde félicité. Je dis ça car je le pense. Je pourrais avoir, moi aussi, des dizaines de raisons de me morfondre, de regarder ma vie avec négativité et en exprimant le manque. Je n’ai pas ci, je n’ai pas ça. J’ai plein d’objectifs sur le feu, plein de raisons « logiques » d’être inquiet. Pour autant, non… ce n’est pas ce qui se passe. Je remercie chaque matin la vie pour la journée qui se présente à moi. Je saute de mon lit à 05H30 tous les matins en me disant « Merci de me donner une journée de plus ! ». Chaque soir, je me couche et je remercie pour les leçons que j’ai pu apprendre, les moments que j’ai pu vivre. Nous oublions souvent à quel point la vie est précieuse. Nous nous montrons ingrats. Nous imaginons des projets pour notre retraite. Qui nous dit que nous serons encore là ? Je vous invite à choper « De la brieveté de la vie » (Sénèque), ça permet de se prendre une bonne petite claque sur le lobe temporal. Nous prenons l’expérience pour acquise. Rendons-nous compte de l’impermanence des choses. Et observons de la gratitude. Vous êtes en train de lire ce texte sur un smartphone dernier cri ou sur l’écran d’un ordinateur relié à l’électricité. Vous avez accès à l’eau potable. Vous avez probablement plus de nourriture dans votre frigo que n’importe quelle famille du tiers-monde. Je ne connais pas votre vie. Mais je sais que vous avez de quoi être reconnaissant. Je ne faisais jamais ça avant. J’étais insatisfait. Maintenant, je dis merci de me doucher avec de l’eau chaude et potable. Apprenez à regarder ce qu’il y a de positif dans votre vie. Cela ne veut pas dire d’oublier ce qui mérite d’être amélioré. Si vous pouvez poser une action pour améliorer une action insatisfaisante, faites le. Mais ne vous plaignez pas si vous savez ce qu’il faut faire et que vous ne le faites pas. Personne n’a envie d’entendre ça. Vous êtes extraordinaire. La médiocrité est un choix, ne l’oublions pas. Tout le monde a en lui le pouvoir de briller. D’apporter de la valeur aux autres. D’aider le monde à aller mieux. Tout le monde. Mais, nous ne le faisons pas parce que nous ne le savons pas. Nous ignorons ce potentiel incroyable en nous. Cette capacité à changer et à remodeler, brique par brique nos vies… Bref, de la gratitude. Remerciez la vie. Remerciez qui vous voulez. Mais dites merci. La vie est un cadeau ! En exprimant la gratitude, vous ne vibrez plus le manque. Et c’est comme ça qu’on commence à ouvrir la brêche pour faire entrer de la magie dans sa vie.
  7. Soyez positif : arrêtez de vous plaindre. Arrêtez de croire que vous êtes victime de votre vie et que le destin s’acharne. Vous êtes l’acteur principal de votre vie. Cela demande un courage incroyable de le réaliser parce que la position de victime est géniale. Elle ne demande pas d’efforts. Nous subissons la vie comme une pirogue dans la tempête. On se laisse entraîner par le courant. Il nous arrive des choses, parfois positives, parfois négatives. Nous n’avons aucune emprise là-dessus. Notre conditionnement nous fait réagir comme on peut. Souvent de la même manière. Alors, la vie s’amuse à nous renvoyer les mêmes situations. Jusqu’à ce qu’on parvienne à les dépasser. Que l’on comprenne la leçon. Une fois que la leçon est apprise, on passe à une autre. C’est comme ça que je me suis retrouvé à vivre trois fois la même situation professionnelle à peu de choses près. La dernière situation, j’étais réveillé. J’avais compris que ce n’était pas la faute des autres. Que je n’étais pas une victime mais que j’étais l’acteur principal de ma vie, que j’étais maître de mes choix. J’ai décidé d’agir différemment de d’habitude. De mettre mon égo de côté. Incroyable mais vrai, la situation s’est dénouée d’une manière inattendue. J’ai réussi à apprendre la leçon. Il m’aura fallu des années pour prendre conscience de tout ça. Soyez positif, lisez des citations inspirantes. Fuyez les gens qui vous racontent sans arrêt leurs problèmes. Concentrez-vous sur le positif. Ne regardez plus le journal télévisé. Faites des choses qui vous plaisent, que vous aimez faire. Moi, j’adore écrire, je pourrais le faire pendant des heures… Vous, c’est peut-être le tricot votre truc ? Ou le bilboquet, je n’en sais rien. L’idée, c’est de faire cette activité. De prendre soin de vous. De vous amuser. De faire entrer massivement le positif dans votre vie. Fréquentez des gens qui vous inspirent, qui vous font vibrer. Parce qu’ils croquent dans la vie à pleine dents… Nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous fréquentons le plus. Autant dire que si votre entourage est constitué de personnes qui pensent que la vie est une tartine de merde, vous ne parviendrez pas à être positif. Leur négativité vous minera, c’est automatique. C’est une étape très importante pour agrandir la brèche, c’est ce qui va augmenter votre vibration. Plus vous vibrez positivement, plus la vie vous récompense. Difficile de voir une épreuve de manière positive, j’en suis bien convaincu. Mais n’oublions pas, la vie est un jeu. C’est une leçon. On est là pour apprendre. On est là pour grandir. Le seul but véritable est celui-là. Si c’était d’accumuler un maximum de richesses, il y aurait des garde-meubles au paradis mais jusqu’à preuve du contraire, tout redevient poussière. Alors, c’est peut-être qu’il y a autre chose à expérimenter ici, non ? 🙂

Une fois que vous mettez en pratique ces étapes, vous allez observer des changements dans vos vies. La pratique simultanée du sport et le choix d’une meilleure alimentation devrait déjà vous permettre de perdre du poids et de gagner en souffle, ce qui n’est pas négligeable. Mais ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler de la magie, n’est-ce pas ? La magie, elle va intervenir progressivement. Vous allez vivre des synchronicités. De plus en plus. Des signes trop gros pour être vrai jalonneront votre quotidien. Vous allez commencer à avoir de l’intuition. Quand vous déciderez d’écouter votre intuition, il se passera des choses étonnantes dans vos vies. En étant positif, en exprimant de la gratitude et en dirigeant vos pensées, vous allez même pouvoir faire l’expérience de la loi de l’attraction. C’est comme ça que je me retrouve à recevoir gratuitement un magazine chaque mois dans ma boite aux lettres. Je ne me suis jamais abonné à ce magazine. Je ne comprends pas d’où il sort. C’est inexplicable. La seule chose, c’est qu’à un moment, j’ai désiré très fort être abonné à un magazine équivalent. Puis paf. Ca, c’est ce que j’appelle de la magie… C’est comme ce banc à haltères dans ma salle de musculation. J’y pensais constamment. Je me disais « ça serait quand même cool que la salle fasse l’acquisition d’un banc à haltères…« . Je suis dans cette salle depuis deux ans maintenant. Puis alors que cela faisait quinze jours que j’y pensais régulièrement (mon frangin m’avait parlé d’un exercice pour les pectoraux qu’on ne pouvait faire qu’avec des haltères et j’avais trop envie de l’intégrer à mon programme sportif), la salle de sport s’équipe d’un banc à haltères… Puis, c’est comme ce Lonely Planet sur le Canada que je voulais très fort. Que j’ai reçu en cadeau de la part d’un couple d’amis… On peut être sceptique. Notre mental n’est pas capable d’entendre ça. C’est hors de son contrôle. Ca semble risible. Mais moi si tu veux, en ce moment, je vis jusqu’à trois synchronicités par jour. Je ressens physiquement l’intuition. Parfois, c’est une pensée que j’entends dans ma tête. Mais elle est différente des autres. Une autre fois, c’est une impression. Je me dis « tiens, je vais plutôt prendre par là même si ça me rallonge » et je tombe « par hasard » sur quelqu’un que je connais à qui je pensais. Bref, tout ça, ça peut ressembler à de l’hérésie. Je te comprends. J’ai été comme ça. Maintenant que je le vis, c’est différent forcémment. J’essaye d’ouvrir les yeux des gens. J’essaye de les secouer, de leur faire comprendre que s’ils mènent une vie de merde, c’est leur choix. Ils ne s’en rendent pas compte mais la vie, l’univers, Dieu (appelle ça comme ça t’arrange) n’aiment pas celles et ceux qui se posent en victime. Il m’a fallu une énorme claque dans la tronche pour réaliser que je faisais fausse route. Mais cette souffrance, elle a été salvatrice. Elle m’a ouvert les yeux… Modestement, c’est ce que j’aimerai qu’il t’arrive si ce n’est pas encore ton cas. Que tu remettes ta casquette de capitaine sur le sommet de ton crâne et que tu repartes à l’assaut de la vie qui t’attend. Parce que la vie n’attend rien, ni personne. Le bonheur est un choix. Ne te rendors pas, il y a de grandes choses à découvrir en chemin…

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<