Je n’ai plus de TV. Pire, je fais une diète médiatique depuis des mois. C’est volontaire. Au départ, c’est parce que ne ressentais absolument plus l’intérêt d’allumer la télévision, ni de regarder un film ou une série. Je trouvais que c’était de la perte de temps. Puis, ensuite, comme pour confirmer mon choix j’avais lu sur de nombreux sites de développement personnel que regarder la TV influe sur notre bonheur. Aujourd’hui, j’en suis convaincu. La télévision balance un flot d’informations négatives. Et un lot abrutissant d’émissions complaisantes. Nous sommes connectés à l’actualité de la planète. Et, sous prétexte de se tenir au courant, nous sommes noyés sous des nouvelles qui nous détournent de nous même et qui engendrent de la peur. Elle est là la réalité. Il est en train d’être prouvé scientifiquement (par la physique quantique notamment) qu’un grand champ connecté occupe le vide autour de nous. Je vous invite de tout mon coeur à regarder cette conférence et je remercie Dominique au passage, qui m’en a parlé par mail. Ce grand champ connecté, Gregg Braden, l’appelle la Matrice Divine. On peut appeler ça comme ça nous fait plaisir, le fond du propos n’est pas là. La conférence démontre que l’Univers réagit à nos pensées. Avant, je ne croyais pas à cette hypothèse. Je n’en avais pas vraiment fait l’expérience. Il faut du recul sur soi pour se rendre compte que oui, il est possible que nous ayons attiré dans nos vies de mauvaises expériences à force d’y penser… Je ne vais pas revenir cent fois sur les manifestations physiques que j’ai pu expérimenter en utilisant mes pensées sur la matière. Ces manifestations ont été si soutenues et si répétées que ça m’a amené à m’interroger sur mon pouvoir de co-créer le monde qui m’entourait par la seule force de mes pensées. J’ai eu des synchronicités hallucinantes, j’ai commencé à obtenir des choses et à voir des portes s’ouvrir parce que j’y pensais fort. Cela a démoli les derniers vestiges du scepticisme qui m’animait…

Dans sa conférence, Gregg Braden, démontre qu’il y a deux sentiments possibles : l’Amour et la Peur. Ces états sont les deux familles principales dans lesquelles nous pouvons ranger toutes les émotions. Tout au long de la vidéo, il démontre les incidences de la pensée sur la matière (la guérison d’un cancer de la vessie, l’apparition de la pluie en deux endroits différents etc…). Il est bien conscient que la limite est très ténue entre discours scientifique et croyance pure. C’est ce qui est aujourd’hui très compliqué. C’est que, comme je l’expliquais dans mon article « Et si je te disais que tu es Dieu ? » si l’observateur de son monde (donc toi) n’y croit pas, son univers lui renverra sa croyance. Il ne se passera rien de notable. Il ne verra aucune manifestation surnaturelle autour de lui. Juste une réalité qui lui semblera objective alors qu’elle est simplement le reflet de ses pensées auxquelles s’ajoutent les croyances et toute la joyeuse palette des conditionnements. C’est pour ça que c’est aujourd’hui complexe de convaincre un esprit fermé. Parce que ce qu’il observe lui donne raison. Point à la ligne… Je passe donc peut-être pour un joyeux illuminé à te parler de Dieu et d’amour sans arrêt. Que je te comprends ! 🙂

Si je t’invite à éteindre ta télévision, c’est pour supprimer cette manne à laquelle tu t’abreuves. Tu as probablement de très bonnes raisons de le faire. Parce que tu veux savoir ce qu’il se passe dans le monde, tu ne veux pas passer pour un con à la machine à café au bureau. Tu veux poser ton cerveau après une journée de travail relou. Tu veux pouvoir réagir, commenter, te faire ta propre idée sur tout ça. Ou oublier ton quotidien insatisfaisant et médiocre. S’abreuver de toutes ces nouvelles négatives, c’est s’alimenter en peur et en effroi. C’est nourrir son coeur de colère et de peine. C’est perdre espoir en l’humanité. C’est renoncer à voir sa vie changer. A en devenir l’artisan. Je te propose de changer ta vie pour changer le monde, rien que ça. Et oui, je crois que ça passe par l’extinction de ta télévision. C’est pareil pour ta radio qui, sous prétexte de te faire écouter les derniers morceaux de musique, t’innonde sous des publicités pour te pousser à chercher le bonheur dans le consumérisme. « Le bonheur est à l’extérieur de toi« , qu’elle te hurle dans les oreilles à longueur de journée. On te vend la dernière saloperie industrielle de Nutella entre deux flashs sur les drames mondiaux. Sur les malversations politiques qui sont quotidiennes. On te nourrit de peur. On te promet que tu auras moins peur en te goinfrant de Nutella. Parce que ça rend heureux le Nutella, c’est bien connu…

Non, le bonheur c’est de se connaître. C’est de s’avoir que nous appartenons à un grand Tout. Nous appartenons à un Univers intelligent. Un univers capable de faire contenir des arbres à l’intérieur de graines qui ne font pas la taille de l’ongle de ton petit orteil. Un univers où le vent joue dans les nuages à chaque seconde. Quand est-ce que tu as regardé le ciel en chassant les pensées de ton esprit pour la dernière fois ? Quand as-tu eu une vraie discussion en pleine conscience avec quelqu’un ? Sans mentir. Sans te détourner de la vérité car tu as cédé à la facilité d’un petit mensonge ? Quand as-tu dit merci à la vie d’être là, de participer à ce miracle incroyable ?

Tu fais peut-être tout ça. Peut-être pas, je ne te juge pas. Je veux juste participer à ma modeste mesure à l’éveil de ta conscience. Et pour moi, l’éveil des consciences passe par l’Amour. C’est de reconnaître qu’il est la seule réponse possible. La peur, c’est nourrir l’égo. C’est envoyer des pensées négatives à l’Univers. La peur de l’autre engendre la haine. La haine entraîne les guerres. La seule réponse est l’Amour. Au fond de toi, tu le sais, ton mental fait peut-être obstacle à tout ça. Il vient peut-être de réagir dans ta tête en prétextant que ce discours est mièvre. Mais au fond de toi, il y a peut-être quelque chose qui a tressailli. Qui se reconnait dans ce discours. Qui pense que c’est une vérité qui ne se discute pas…

Coupe ta télévision, fuis les informations négatives. Arrête de subir ce monde là. Ce ne sont pas elles qui te permettront de le changer.

Ce matin, alors que j’allais à ma salle de sport, un mec a grillé son cédez le passage juste devant moi. J’ai klaxonné. Vous auriez vu le visage de ce mec dans sa bagnole. C’était sidérant. Son visage s’est littéralement tordu, s’est convulsé pour devenir la manifestation la plus effrayante de la haine. Il a jeté son bras en l’air pour me menacer et il a continué sa route alors que je voyais ses lèvres s’agiter sans entendre ce qu’il me disait. Assurément, il ne me souhaitait pas un bon entrainement ! 🙂

J’ai fait le choix conscient de lui envoyer un sourire. Je ne sais pas s’il l’a vu. Je ne sais même pas si c’est important. Le plus important, c’est que lorsque je suis arrivé à ma salle de sport, je l’avais oublié. Je repense à lui maintenant parce que je trouve l’exemple intéressant mais, il n’a pas affecté ma réalité. Je ne sais pas si ce petit incident a impacté la sienne. Probablement que son coeur s’est accéléré pour lui permettre de jeter son bras en l’air, de crier et de faire la grimace. Probablement que son rythme respiratoire s’est lui aussi accéléré pour suivre la cadence. Il est possible qu’il soit arrivé au travail encore agacé de ce ridicule petit incident sans gravité. Si j’extrapole et que j’imagine que son chef lui a fait une petite remarque lorsqu’il est arrivé au travail. Quelque chose comme « Pas fameux-fameux ce rapport que vous m’avez rendu hier, Berthier ! » De quoi flinguer son ego ! Est-ce que vous pensez qu’il sera dans de bonnes dispositions pour entendre le message ? Est-ce que la réponse qu’il apportera sera la plus adaptée possible ? S’il laisse son égo répondre, est-ce qu’il enverra de l’amour ? Ou de l’agacement ? De la soumission ?

Il s’est peut-être pourri la matinée. Seul, comme un grand. Vous voyez ce que je veux dire ? Nous créons notre propre réalité. Envoie de la haine et c’est ce que tu recevras… C’est ce qui se dégagera de toi. C’est ce que tu attireras. Parce que les autres autour de toi réagissent à ce que tu émets… Pas besoin de croire en la force de l’Univers pour comprendre cela.

Alors, coupe ta téloche et ouvre un bouquin l’ami(e). T’as pas un rêve plus grand que toi à réaliser ? On a besoin que tu sois positif et que tu vibres l’Amour à toute berzingue pour rendre ce monde meilleur…

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<