Merci. C’est peut-être un peu con mais j’avais envie de commencer cet article en te remerciant. Merci pour ta curiosité. Merci de me lire. C’est peut-être le premier article que tu lis. Peut-être le dixième. Cela n’a pas d’importance. Merci. Merci de m’accompagner et de suivre, de près ou de loin, ce que je raconte par ici. Voilà, ces petites choses étant dites, je vais te demander de te passer un petit coup de peigne et de t’accrocher bien fort, j’ai quelques bricoles à te dire qui me tiennent à cœur… 

Un coup de plumeau sur la vie de tes rêves

Est-ce que tu penses utiliser cette vie qui te traverse à son plein potentiel ? C’est une vraie question. Ton mental risque de vouloir esquiver. Le mental déteste que l’on remette en cause ce qui est. Le mental est un paresseux. Lui, ce qui l’arrange, c’est l’immobilisme. Le progrès et le changement, ce n’est pas sa came. Non, le mental (on peut aussi dire l’égo), il aime bien se rouler en boule près de la cheminée et ronquer. Il aime aussi répéter des habitudes. Et le plus souvent, ce sont les mauvaises. Fumer, manger gras, ne pas faire de sport, regarder la TV. Au fond, on sait très bien que cet immobilisme, ces actions nocives répétées de jour en jour nous font du mal. On oublie de regarder ce que les américains appellent « The Big Picture« . On a le nez dans le guidon, on oublie de regarder notre vie en prenant un peu de recul. Lorsque tu prends le temps de regarder, en conscience, ta vie comme un ensemble, ce n’est plus la même. Les mauvaises habitudes sont des petits coups de rasoir dans la grande toile de la vie de tes rêves. Chaque boisson sucrée ingurgitée devant TF1, chaque hamburger englouti en rentrant de boîte, chaque cigarette, chaque choix a un impact. Les actions entraînent inlassablement des conséquences. C’est l’ordre naturel des choses. Est-ce que tu as renoncé à la vie dont tu rêves ? Est-ce que lorsque la fin du mois se pointe, t’as toujours un peu la boule au bide de parvenir à payer ce que tu dois. Est-ce que c’est ce que t’imaginais il y a cinq ans ? Dix ans ? Est-ce que la vie que tu mènes aujourd’hui, c’est la vie dont tu rêvais ? Est-ce que tu te sens bien dans ton corps où tu feins de l’ignorer chaque fois que tu croises un miroir ? Je ne dis pas que le bonheur, c’est d’avoir un compte en banque qui déborde. Ni d’avoir le corps des mannequins de magazine. Non. Mais je dis qu’il n’y pas de honte à avoir un compte en banque plein à craquer. Il n’y a pas de honte à être en pleine forme, d’avoir une santé éclatante. Les deux ne sont pas incompatibles. L’argent, c’est de l’énergie. Cela permet un échange contre des biens et des services. Le corps, c’est le véhicule qui permet de profiter des biens et des services. Est-ce que ton boulot a du sens ? As-tu l’impression d’être dans ta zone d’excellence lorsque tu travailles ? Est-ce que tu as l’impression de délivrer au monde le meilleur de toi-même…

Elle est là la vraie question. Est-ce que tu donnes tout ce que tu peux donner à cette vie, hein ? Est-ce que tu te contentes de roupiller en la regardant passer ou est-ce que tu la chevauches ? Est-ce que tu tournes à ton plein potentiel ? Chaque action, chaque choix te rapproche de la meilleure version de toi-même. Il y a en toi un potentiel. Ce potentiel existe déjà dans le grand champ des possibles. Dans une réalité parallèle, il t’attend. Il mène la vie dont tu rêves. Il est là. Il existe. Tout comme le pommier existe déjà dans le petit pépin noir. Il existe en tant que potentiel. Pour que tu rejoignes cette meilleure version de toi-même, il va falloir que tu t’arraches. Il va falloir que tu t’engages avec toi-même. Pas avec moi, ni avec personne. Avec toi-même. Il va falloir que tu reconnaisses que tu ne tournes pas encore à plein régime. Et surtout que t’as, au fond de toi, envie d’aller plus haut, d’aller plus vite. Il va falloir que tu disciplines ton mental. Il va falloir que tu t’en fasses un allié. Tu vas te lancer dans une guerre contre toi même. Tu ne vas te battre contre personne d’autre. Tu vas livrer bataille contre ton esprit. C’est une source inépuisable, un réservoir incroyable dans lequel tu peux puiser de manière illimitée. Tu n’as aucune limite. Aucune. Les freins qui apparaissent dans ta tête sous forme de remarque : « Je ne suis pas assez ceci, je suis trop cela, je ne suis pas capable de, je vais encore échouer, je n’y arrive jamais bla bla bla… » Il va falloir que tu t’arrêtes quelques secondes pour reconnaître que c’est toi qui vient de les générer dans ton expérience. Personne d’autre à ce stade. Seulement toi. Tu es l’expérience de la vie. Et si tu t’arrêtes à ce que tu viens de générer, tu donnes raison à ce foutu mental qui ne demande qu’une chose, c’est de mener une petite vie médiocre sans envergure. Je ne dis pas que ta vie est médiocre et sans envergure. Je t’invite juste à te demander si l’existence que tu mènes te remplit pleinement. Est-ce que tu penses que tu fais de ton mieux à tous les niveaux ? Tu n’es pas faible. Tu es la toute puissance dans ta propre expérience. Tu ES l’expérience. C’est ta conscience qui génère le paysage qui t’entoure. Tu n’es pas une petite chose fragile et vulnérable. Non, tu es le générateur de la vie. La vie te traverse à chaque instant. À chaque fois que tu inspires, à chaque fois que tu expires. Tu es la vie. Tu n’es pas le petit bonhomme projeté sur l’écran de cinéma qui subit la vie. Tu es aussi le projecteur, l’écran et la salle de cinéma. Tu es tout cela. Tu comprends à quel point tu t’es sous-estimé ? Si la vie ne te traversait pas, tu ne vivrais pas les expériences sur l’écran de cinéma. Tu es toutes les choses autour de toi. Qu’il s’agisse de ton smartphone ou de ton écran d’ordinateur. Tu es le générateur. C’est parce que tu ES que toutes les choses qui t’entourent SONT à leur tour. Et lorsque tu prendras cette prise de conscience en pleine poire, ta vie risque de passer à un autre niveau. Crois moi !

Ne baisse pas les bras, jamais !

Ne renonce pas. Ne te rendors pas. Augmente ton rythme. Challenge toi. Joue avec ton mental. Montre lui qui est le patron. Mets ton esprit à ton service. Remets le à sa place. Ton esprit est un outil. Plus tu apprendras à le chevaucher, plus tu iras loin. Plus tu reprendras le chemin vers ton véritable potentiel. Lorsque tu commences à sortir de ta zone de confort, lorsque tu commences à vouloir devenir meilleur, lorsque tu augmentes ton désir, lorsque tu te bats, que tu prends des risques, lorsque tu écoutes ton cœur pour avancer et non plus ton mental, tu rejoins celui ou celle que tu es destiné(e) à être. Et moi, je le sais, tu es destiné(e) à étendre ta lumière partout sur ton passage. Tu es là pour montrer que renoncer n’est pas une option possible. Il n’y a pas de plan B. Tu ne baisseras plus les bras. Tu vas allumer cette putain de fusée et aller taper les étoiles. Tu n’écouteras pas ton entourage qui te suppliera de laisser tomber. Leur mental ne veut pas quitter le confort de la cheminée. Si tu te redresses et que tu pars à l’assaut de tes rêves, ils prendront chaque jour en plein visage, une claque qui leur rappellera le fait qu’ils ont renoncé. Qu’ils acceptent un boulot « alimentaire« . Qu’ils acceptent d’être dans le rêve d’un autre plutôt que de se construire leur propre rêve. Non, tu n’écouteras que ton cœur. Tu t’entoureras de gens comme toi. Tu verras, ils apparaîtront dans ta vie comme par magie. Tu ne seras plus jamais seul(e). Remets toi à lire. Apprends. Mets à ta disposition l’esprit et les connaissances des gens qui t’inspirent. Reconnais tes points faibles. Est-ce que c’est la tendance à la procrastination ? Le manque d’énergie ? Est-ce que tu as des difficultés à dire non, à communiquer ? Reconnais tes points faibles. Ils font partie de ton bagage. Reconnais tes points forts. Apprends à t’observer de manière objective. Tu es unique. Tu as quelque chose à livrer dans ce monde. Nourris toi. Cherche à te développer. Que tu veuilles avoir ta propre boîte ou perdre 10 kilos. Quelle est la première action que tu peux faire MAINTENANT ? Ne renonce jamais. N’abandonne jamais ! Allume cette putain de fusée. Fais gronder les moteurs. Fous le feu et brille, brille de mille feux. Brille jusqu’à aveugler tous les égo qui dorment près de la cheminée. En allumant ta propre fusée, tu vas créer un impact sur le monde. La nuit sera éclairée par le feu de toutes les fusées qui voudront te suivre vers les étoiles. Fais-le. N’attends plus. Fais-le. Tu peux le faire…

Allume cette putain de fusée !

Et si tu ne l’as pas encore fait, pense à télécharger ton livre offert, ça pourra te filer un coup de paluche pour faire ton plein de carburant avec le décollage !

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<