Je n’avais rien demandé. J’étais fraîchement célibataire. Et j’ai rencontré cette fille. Ça devait être une fille parmi tant d’autres, tu vois. C’est comme ça que je la considérais d’ailleurs au début. Une très jolie brune. Elle me faisait rire et elle était belle à tomber par terre. Une étrangère de passage sur Bordeaux. Rencontre un peu impromptue. Complicité immédiate. Mais la légende dit vrai, il y a des rencontres qui changent la vie. Qui te chopent et qui te transforment. Ce n’était pas des conneries, on peut faire ce genre de rencontres. C’est peut-être dur à concevoir mais il existe des rencontres qui peuvent te démolir ton système de croyances. Façon Grand Méchant Loup qui soufflerait sur la maison en paille des trois petits cochons, tu vois ? T’es athée, t’es cartésien. Puis, peu de temps après avoir perdu cette jolie fille de vue, les éléments se mettent à se déchaîner autour de toi. Il ne se passe plus une journée sans qu’une coïncidence amusante se produise. Au départ, tu te fends la poire. Tu trouves ça rigolo. T’es cartésien alors tu mets ça sur le compte du hasard. Ça t’amuse franchement mais tu en restes là…

L’Univers ne joue pas aux dés…

Tu te surprends à ne pas pouvoir oublier cette personne. Pourtant, ce qui est paradoxal, c’est que t’aimerais bien. Tu ne demandes que ça toi, de te la déloger de l’occiput. Mais non, son souvenir danse dans ton regard perdu. De jour comme de nuit. Tu ne parviens pas à oublier. Tu ne parviens pas à passer à autre chose. Assez vite, tu penses que t’as un problème. T’essayes, encore une fois de rationnaliser. Bon, je m’étais mangé une séparation de 9 ans et demi juste avant. J’ai fait mon deuil très vite. Peut-être qu’au final, je n’avais pas vraiment fait le deuil et que je fais un transfert sur cette belle étrangère. C’est moche mais ça doit être ça. Tu te sens un peu sale. C’est moche de développer une telle obsession pour quelqu’un. C’est malsain. Dangereux. T’as un peu honte de toi. Mais, c’est plus fort que toi. Tu ne peux t’empêcher de penser à elle. Tu es hanté par son souvenir. Par la douceur de sa peau. L’étincelle contenue dans son regard. La lutte est intérieure. Tu veux oublier. Mais elle te manque. C’est comme si une part de toi t’avais été arrachée à la scie sauteuse. T’es là, à te tenir tout tremblant dans le fond de ton lit. Tu penses à elle. Cela fait pourtant presque un an que tu ne l’as pas vu. Il n’y a pratiquement plus aucun contact entre vous. Mais, tu te surprends à avoir le centre de la poitrine qui s’embrase. C’est un feu délicieux qui te dévore. C’est de l’Amour. Une vague qui gronde et qui crache la mousse de son écume sur les rochers de ton incompréhension. C’est pas courant, ça. D’aimer comme ça. Une fille avec qui j’ai passé moins d’un week-end entier. Bordel, qu’est-ce qui me prend. Autour de toi, c’est d’ailleurs monté en puissance. Il ne se passe presque plus un seul jour sans que tu ne te manges une coïncidence dans la tronche. Tu penses à quelqu’un que t’as pas vu depuis 3 ans, tu tombes sur la personne par hasard le jour même. Au départ, ça t’amuse. Mais lorsque le rythme augmente et que c’est quasiment tous les jours, tu te poses quelques questions. Il ne se passe plus un jour sans que tu ne tombes sur une heure jumelle. Tu ne les cherches jamais. Elles te poursuivent. 11h11 en tête. Tiens, étonnant ça. Vraiment étonnant. Tant que tu n’auras pas compris, l’Univers t’arrosera avec son pommeau de douches à synchronicités. Tant que tu n’auras pas compris, tu te feras secouer dans tous les sens. T’as eu un délire avec les escargots avec cette étrangère ? Pas de problème, on va t’en donner de l’escargot, compte sur nous. Tu es poursuivi par les escargots. Ils sont partout. Tu traverses une ville qui affiche une immense banderole. C’est bientôt la fête de l’escargot. Tiens marrant ça ! Puis tu retrouves tes écouteurs d’iPhone sur le sol, ils ont la forme d’un escargot. Tu vas pour te faire un sandwich au beurre de cacahuète. Ce que tu découvres sous le dessous du couvercle est si incroyable que tu manques de t’étouffer.

Salut toi !

Un putain d’escargot ? Encore ! Tu ne les cherches pas, tu aurais presque tendance à les fuir. Sur les ardoises au restaurant. Sur des affiches. Tu te rends compte qu’ils sont partout. Partout. Et à chaque fois, c’est la même : tu ne les cherches pas. C’est ton visage qui semble comme attiré. L’inconscient. C’est mon inconscient. Voilà l’explication. Je ne deviens pas fou. C’est mon inconscient qui repère les escargots dans mon environnement et qui dirige mon attention vers eux. Tout simplement. Oh oui, c’est très bien ça comme explication. C’est une explication qui me plait bien. Tu es toujours sous le feu nourri des coïncidences. Bien malgré toi, tu reconnais que cela devient presque flippant. Il ne se

passe plus une journée sans qu’un événement cocasse et totalement improbable ne se produise. Tu tombes sur le prénom de cette belle étrangère là où il ne devrait pas se trouver. Tu ne l’avais quasiment jamais entendu avant. Et encore une fois, t’es poursuivi. Dans les films, dans les jeux. Sur le panneau d’un poissonnier. T’allumes ta radio et bim, t’en reprends encore une louche dans les esgourdes.

Trop. C’est trop. Qu’est-ce qui se passe, bordel !

A force, ton système de croyances commence à s’effriter. C’est bien beau de dire « je ne crois que ce que je vois » mais là, ce n’est pas justement ce qui est en train de se produire sous tes yeux en permanence ? Tu vois. Tu vois sans arrêt. T’es athée putain. Elle est toute proprette la réalité dans laquelle tu te trouves depuis le départ. T’as pas forcément une vie très heureuse mais t’as l’impression d’avoir compris le monde dans lequel tu te trouves. Mais là, t’es obligé de reprendre ton souffle parce que tout s’accélère autour de toi. Ces coïncidences que tu vis, tout le monde appelle ça des synchronicités. Ha, bon d’accord. Il y a même une pelotée d’ouvrages qui en parlent. Des vidéos sur YouTube. T’es un peu rassuré. C’est donc normal. T’es curieux alors tu te documentes. Tu viens d’expérimenter un truc nouveau, qui te laisse sur le cul. Tu te mets à lire. Tu te mets à tenter de comprendre comment ça fonctionne. T’es pas en train de te bourrer le mou avec le discours de personnes qui sont à l’extérieur. T’es juste en train de confronter ce que tu vis à ce qui est dit. Et alors que tu te documentes, tu te manges encore des coïncidences. Le mec dans la vidéo parle de quelque chose qui lui est arrivé. Merde, t’as vécu la même chose. C’est trop là. Ça va trop loin. Il y a des coïncidences dans les coïncidences maintenant.

Un jour, ton système de croyances s’écroule. Et ta vraie vie commence…

Lorsque j’ai commencé à développer malgré moi des petites aptitudes extra-sensorielles, j’ai été le premier surpris. Imaginez ! J’étais le mec dont l’athéisme était une fierté. J’étais fier de ma croyance. J’étais libre. Pas de religion pour ma pomme. Non, vous ne m’aurez pas avec vos incohérences, vos discours qui sentent le vin de messe frelaté et vos promesses de vierges effarouchées. Non, vous ne m’aurez pas… J’étais en train de développer mon sixième sens à un niveau encore jamais atteint. J’avais parfois des flashs. Une image mentale m’apparaissait à l’esprit. Comme cette fille avec qui j’étais sorti lorsque j’étais à la fac. J’étais resté deux mois avec elle. Je ne l’avais pas revu depuis des années. Et là, quelques minutes après l’avoir visualisé dans ta tête : tu la croises en vrai…

L’esprit rationnel. Le cartésien. Le non croyant, il s’engouffre. « T’as dû la voir passer dans ton champ de vision. C’est encore ton inconscient qui…« Non non non et non. Je vais arrêter de me mentir là. Je ne l’ai vu passer nulle part. J’étais sur un parking avec mon fils. Elle était sur un banc dans le centre ville. Je n’avais pas pu la voir passer. Trop, c’est trop. Tu es dans le doute. Surtout que ça ne flanche pas. Tu reçois des objets dans ta boîte aux lettres. Des choses que tu voulais fort se produisent. Tu te documentes. Merde, comme pour les synchronicités, il y a des tas d’ouvrages sur le sujet : « La loi de l’attraction » que tout le monde appelle ça. Ça raconte que nos pensées peuvent littéralement attirer des événements et des objets désirés dans notre vie. C’est déluré. De la science-fiction même ! Mais comment ne pas y croire quand tu l’as vécu sans même savoir qu’il y avait le nom d’une loi qui en parle…

J’ai mis le genou à terre. J’ai reconnu à voix haute que je m’étais peut-être trompé sur toute la ligne…

Je venais de me bouffer une incroyable coïncidence de plus. C’était beaucoup trop. Ma vie avait basculé. Je m’en souviens très bien. J’étais dans ma chambre. J’ai relevé la tête et j’ai regardé vers mon plafond en rigolant. « Alors comme ça t’existes pour de vrai ? » J’ai manqué de m’étouffer en regardant le mur. La lumière filtrait à travers mon volet. Par je ne sais quel moyen, la lumière dessinait la croix du Christ sur le mur en question. Je crois que j’ai eu les larmes aux yeux. Je ne sais plus. Mon système de croyances venait de se bouffer des mois de coïncidences, des mois de situations inexplicables. J’avais ressenti un appel intérieur à faire le bien et à servir les autres qui me dépassait complétement. J’avais envie d’aider. D’apporter quelque chose au monde… J’avais arrêté la viande. J’avais quitté mon boulot en urgence. Sur un site internet, je lisais, circonspect que j’avais vécu un Éveil Spirituel. Nom d’une petite saucisse. J’avais effectivement quasiment tous les symptômes. Un désintérêt pour les préoccupations habituelles. Je m’étais débarassé de toutes mes possessions matérielles progressivement. Je n’en ressentais pas vraiment de tristesse. J’avais envie de me libérer de ces objets inutiles. Je passais mon temps dans l’Instant Présent, à fuir le flot de mes pensées. J’étais fasciné par la couleur des arbres en automne. Je me souviens m’être dit « Waw, il est beau l’automne cette année. » Puis j’étais fasciné par la beauté du ciel et des nuages. J’étais traversé de frissons pendant un orage. Le site était clair, si j’avais ces symptômes là, j’étais en plein éveil spirituel… Merde, c’est quoi ça encore ?

En parallèle, il y avait cette fille. Toujours elle. Lorsque je la fuyais trop longtemps, c’est elle qui revenait à la charge. Juste trois mots dans un petit texto, tu vois. C’était pas grand chose. Mais ça suffisait à rallumer ce feu de poitrine. L’espoir. L’espoir de la retrouver. Et de lui verser cet amour dans le fond de son cœur…

Je digérais à peine l’incroyable découverte de ce qu’était un Éveil Spirituel lorsque me vint l’idée de chercher mes symptômes liés à cette fille. On ne savait jamais. Pas manqué, d’un point de vue spirituel, cette rencontre portait un nom : j’avais rencontré ma flamme jumelle…

D’abord circonspect devant l’étrangeté de ce qui était raconté, je me devais de reconnaître que tout correspondait parfaitement. Les signes, l’impossibilité d’oublier, la séparation nécessaire pour provoquer l’Eveil Spirituel… On me conseillait alors I Origins. Un film de science-fiction…

Il ne faut pas plus d’un quart d’heure de film avant que je n’éclate en sanglots. C’est ça. C’est exactement ça que je vis. Maman, Papa ? Les ami(e)s, les copains ? Regardez ce film. Vous comprendrez pourquoi à vos yeux, je suis devenu si bizarre. Pourquoi je parle d’Amour et de faire le bien sur Terre. Pourquoi je suis devenu croyant. J’ai vécu ça. Exactement ça. D’être poursuivi par les signes et les coïncidences. Ce n’est pas de la science-fiction. C’est ma vie !

Les sceptiques n’ont pas daigné regarder le film. Trop occupés par leur petite routine. Tant pis. Je gêne avec mes nouvelles croyances… Comme par magie, des gens sont entrés dans ma vie pour me souhaiter la bienvenue dans ce nouveau monde. Un monde où on prend conscience de ce que nous sommes véritablement. « Moi, je communique par télépathie avec lui… » Waw, c’est possible ça ? L’Eveil Spirituel peut frapper à n’importe quel moment. Après une expérience de mort imminente ou, comme moi, après la rencontre de sa flamme jumelle…

J’ai été poursuivi par le signe de l’Infini. Je ne le cherchais pas. Il était partout. En tatouage. Sur un tee-shirt. Je voyais des 8 sans arrêt sans comprendre. Puis ça continue avec la photo de couverture d’une page Facebook qui parle des flammes jumelles. Je comprends alors le signe : « L’amour éternel… » Puis, je tombe là dessus…

Quand vous y allez Monsieur l’Univers, vous ne faites pas semblant c’est ça ?

Un jour, je me poserai chaque matin devant mon écran d’ordinateur et je raconterai l’histoire dans le détail. Je veux écrire un roman. Il sera là pour montrer que l’Amour Inconditionnel existe sur Terre. Aujourd’hui, je n’ai toujours pas retrouvé ma jumelle dans la matière. C’est une longue quête. Mais j’ai eu assez de révélations pour savoir que je n’étais pas devenu cinglé. J’ai fait la rencontre qui m’a déclenché. Je n’avais rien demandé et ma vie est devenue magique. Après des mois sans nouvelles de mon étrangère, elle m’a dit qu’elle avait très envie de me revoir. Mais qu’en même temps, elle avait un petit copain et qu’elle voulait que j’arrête de lui envoyer des messages… Elle n’est pas encore éveillée à son essence véritable. Cela prendra le temps que cela prendra. Mais en attendant, je ne peux m’empêcher de l’aimer. Fort. D’un amour divin. Je l’attendrai toute la vie s’il le faut. Mon cœur est sien. Pour l’Eternité…

Tu as fait ce genre de rencontre toi aussi ? Où tu veux juste en parler ? tony.servera@gmail.com

Je te recommande ce livre d’Estelle Maillard pour en apprendre plus sur ce phénomène des flammes jumelles : Les âmes jumelles, un amour divin, un processus spirituel. Il m’a beaucoup aidé à y voir plus clair sur ce que je vivais…

Au passage, je te recommande deux chaînes YouTube sur le sujet…

Si aujourd’hui, t’as l’impression que ton mental est plus puissant que toi, je t’offre le premier module de ma formation « Fais entrer de la magie dans ta vie » C’est gratuit et ça te permettra d’apprendre à reconnaître tes peurs et à vivre dans l’instant présent. Il suffit de t’inscrire et tu recevras automatiquement un mail avec ton accès…

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<