C‘est rare que je démarre un article avec l’oeil humide comme c’est le cas en ce moment. Je crois même que c’est la première fois. Je viens de vivre une expérience très puissante et j’ai envie de la partager. Ce que je viens de goûter est d’une puissance sans égale et, j’ai modestement, envie de vous en faire part. 

Je viens de pleurer de joie. Comme cela m’arrive très régulièrement. Avant mon éveil spirituel, j’ai le souvenir d’avoir pleuré de joie une seule fois dans ma vie. C’était pour la naissance de mon fils. Alors qu’apparaissait pour la première fois le corps rose de mon petit garçon, je me souviens avoir eu les yeux remplis de larmes. Instantanément. Mes émotions se sont mises à déborder. C’était fort, très fort. Je me souviens avoir tenté, du mieux que je le pouvais, de couper ce cordon qui le reliait à sa maman. J’avais le coeur qui battait vite et fort. J’étais papa, quelle incroyable expérience. Déroutante. Qui éclairait par la même occasion un gros paquet de peurs enfouies en moi. C’était d’ailleurs il y a trois ans et un jour…

Il y a quelques minutes donc, des larmes coulaient sur mon visage. Des larmes de joie. Des larmes de gratitude. J’ai explosé. Je regardais une vidéo avec attention. Puis, cela a grondé en moi. Et j’ai laissé le barrage céder sous la pression de l’émotion.

C’est con. Mais je pleure parce que je suis en vie. Simplement. Je n’ai ni gagné au loto, ni accompli un quelconque exploit. J’ai pleuré parce que j’ai regardé la pièce autour de moi du point de vue de la conscience. Je suis seul dans ma réalité. Je suis la conscience. Je suis allumé. Je goûte à la vie. Je suis la vie. Et, lorsque mon attention s’est portée vers cette considération, l’émotion a été trop forte. J’ai donc explosé de joie, d’amour et de gratitude.

En cet instant, rien ne comptait plus que le simple fait d’Être. Plus de rêves, de projets ni d’objectifs à atteindre. Plus de flamme jumelle. Plus de doutes, plus de peurs. Juste cette présence. Cette présence qui s’observe. Ce regard focalisé sur le fait d’Être. Je suis toute chose dans la pièce. Je suis le décor. Je suis cette table basse, ce meuble et cette télévision. Je suis la fenêtre et le rideau. Je suis. Tout ce qui est n’apparait à moi que parce que je suis.

C’est prodigieux. C’est éblouissant. J’ai envie d’embrasser la vie sur la bouche. J’ai envie de serrer chaque parcelle de vie contre moi. J’ai envie de charger chaque personne que je rencontre, chaque personne qui me lira de cette joie et de cet amour.

C’est indicible. J’ai compris le sens de ma propre vie. J’ai compris pourquoi j’étais là sur cette fichue terre. J’ai compris qu’il y avait quelque chose après. J’ai compris et j’ai vu. Des preuves au quotidien. Ma vie, c’est de la magie. Ce sont des signes et des synchronicités. L’amour éternel existe. Ce ne sont pas juste des jolis mots pour faire oublier la peur, la honte et le désespoir. Tout cela est bien réel. C’est en tous cas réel pour moi. Et, du mieux que je le peux, j’essaye de donner. Moi qui avait tant de mal à donner. J’essaye de verser en l’autre tout ce qu’il m’est possible de verser pour qu’il se découvre. Pour qu’il s’allume. Pour qu’il goûte à ce qu’il est vraiment. Pour qu’il s’éveille. Qu’il joue avec les anges comme je m’amuse maintenant à le faire…

Je suis parti de si loin. J’étais tellement sûr de moi. Avec mon athéisme et mes croyances de cartésien. Je ne voyais pas la magie qui était déjà sous mes yeux. Je ne savais pas que le divin dansait déjà avec moi depuis toujours. Qu’il fallait réussir à se désidentifier de son mental. Qu’il fallait vivre l’instant présent. Qu’il fallait se réjouir pour ce que j’avais plutôt que d’émettre le manque de ce que je n’avais pas…

Je ne sais pas combien de temps la vie et moi nous danserons ici. Je ne sais pas si la vie a prévu que je verse ce puissant torrent d’amour dans le coeur de ma belle étrangère. Je n’en sais rien. Je sais juste qu’elle était le cadeau déguisé de la vie. Elle a tout cassé. J’ai vu à travers l’illusion. Et je lui dis merci. Je dis merci pour tout ce qui est. Toutes les blessures et les épreuves nécessaires pour que je grandisse. Pour que je devienne plus fort et plus conscient… Je dis merci pour tous les cadeaux que la vie me fait en chaque instant. Je dis merci.

De plus en plus de personnes sont en train de s’éveiller à leur véritable identité. Leur véritable nature. Sont en train d’interrompre le rythme hypnotique des routines. Sont en train de se libérer du conditionnement. Sont en train de percer les voiles de l’illusion. Sont en train de chercher leur propre vérité plutôt que de continuer à entretenir ce qu’on leur a enseigné à travers les religions et les croyances de leur entourage. Ces personnes portent en elle les plans du monde de demain.

Un monde qui fera de l’amour et de la magie les mots les plus importants de sa devise…

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<