Posons immédiatement des bases avant d’aller plus loin : tous les êtres vivants de cette terre partagent la même réalité. Ils se trouvent sur un gros caillou sur lequel il y a tellement de flotte qu’on l’a surnommé : « La Planète bleue« . Jusqu’ici et à moins que tu n’aies préféré aller t’enfiler des bières plutôt que d’écouter la maitresse, nous avons posé un fait sur lequel (j’espère) nous sommes tombés d’accord. 

Avant d’aller plus loin, tu sais aussi que je te parle régulièrement de la manière dont nos systèmes de croyance influencent l’expérience que nous menons individuellement. Je peux te sortir un exemple très simple. Tu viens d’apprendre par ton patron qu’il t’augmentait de manière significative. Il ne se fout pas de ta gueule, c’est au moins 500€ de plus par mois (je t’ai entendu soupirer « si seulement », haha 😉

La journée est belle, il fait bon : le ciel est bleu et tu réfléchis déjà à la manière dont tu vas dépenser ce petit extra inattendu. Il n’est d’ailleurs pas trop tard et tu te dis que tu pourrais aller te liquider une boutanche de rosé en terrasse afin de profiter encore un peu du beau temps. Tout(e) content(e), tu te dandines en direction de ton arrêt de bus pour rejoindre un bar que tu aimes bien.

Tu viens de déposer ta jolie croupe sur l’un des sièges du bus lorsqu’une jeune femme s’installe à tes côtés. Elle pleurniche dans un mouchoir. Toi, t’as un sourire bright plus lumineux qu’un phare de DCA. T’es content quoi, c’est une journée de fou pour toi. Et bien visiblement pour la passagère qui s’est mise à côté de toi, c’est pas du tout le cas. Elle chiale à en inonder le bus. Son maquillage s’est cassé la gueule. Elle a de quoi la pauvre : elle vient d’apprendre que son mec la trompait avec sa propre mère (oui bon, j’invente ce que je veux, c’est mon blog !).

Regarde là où je veux en venir. Vous partagez le même instant présent, la même réalité. Mais vos expériences, vos croyances, votre histoire personnelle ne vous font pas vivre du tout la même chose. Toi, t’es tout joyce. Et elle, elle chiale à tout va…

L’idée que je veux mettre en lumière c’est qu’on vit tous dans nos propres aquariums. T’as beau partager des moments avec des gens : personne ne vit la même expérience. Il suffit pour s’en rendre compte de demander à un groupe d’amis de raconter une soirée passée en commun. Personne n’aura vécu la même chose. Imagine que ton ex se trouve à cette soirée. Tu ne peux plus la voir en peinture. Ça va avoir un impact sur ton degré de satisfaction de la soirée, tu vois ce que je veux dire ? Tu y penseras, ça influencera peut-être même ton attitude générale. Tu seras moins détendu(e). Alors que pour ton pote Florent qui est déjà bourré comme un coing alors qu’il n’est même pas 22 heures, il ne vivra pas la même expérience que toi. Lui, il s’en tamponne la coquillette de ton ex. Il a trois grammes dans chaque orteil, il peine à parler et tente de draguer tout ce qui passe à portée…  🙂

Parlons maintenant de croyances, de vie après la mort et de tout ce joyeux bazar…

Et toi, t’es plutôt un 6? 

Laisse moi t’expliquer quelque chose. Avant, j’étais un 6. C’est à dire que j’observais ma réalité avec une croyance particulière. Je vais te détailler ce qu’est un 6. Il est possible que tu te reconnaisses (ou pas) d’ailleurs dans cette petite liste :

Le 6 :

  • est athée ou agnostique
  • croit au hasard et aux coïncidences
  • n’est pas forcément intéressé par le développement personnel
  • ne croit pas aux capacités extra-sensorielles des médiums
  • aurait plutôt tendance à conclure qu’il s’agit d’escrocs qui se font du beurre sur la vulnérabilité des gens
  • pense que la mort signera l’anéantissement de sa propre conscience
  • pense que les témoignages des personnes qui font des expériences de mort imminente sont l’effet d’hallucinations de leurs cerveaux en manque d’oxygène
  • est cartésien
  • est convaincu que la Science détient ou finira par détenir toutes les réponses pour expliquer tous les mystères de l’Univers de manière rationnelle
  • ne croit pas à l’existence d’une âme capable de se dissocier du corps physique
  • ne comprend pas toujours le sens des épreuves qu’il traverse
  • croit au caractère aléatoire de la chance
  • pense que le spiritisme n’est pas une véritable pratique, que ce sont les personnes qui manipulent le verre qui influencent son déplacement jusqu’à obtenir un message sur la table de ouija…

Là, je viens de me décrire avant. C’était moi, j’étais comme ça. Je fonctionnais comme ça. Voilà comment fonctionnaient mes croyances. Voilà comment j’observais ma réalité depuis mon propre aquarium personnel… Ça tombait vachement bien, j’avais des amis qui partageaient quasiment tous les mêmes croyances que moi. On abordait la réalité avec la même approche.

Maintenant, je vais te parler de mes croyances actuelles et de celles d’une majorité de personnes ayant vécu un éveil spirituel. L’éveil spirituel, c’est ce truc qui peut venir t’attraper à n’importe quel moment. Quelque soient tes croyances. Je vais cependant essayer de ne pas généraliser et de te décrire ma vision des choses au moment où j’écris ces lignes… Voyons comment fonctionne le 9

Le 9 :

  • croit en une force supérieure qu’il nomme Dieu, l’Univers, le Père ou la Source
  • sait que Dieu et en lui et en toute chose par le biais de sa Conscience
  • croit à l’existence des anges gardiens destinés à l’aider et à le protéger pendant la durée de son expérience terrestre
  • croit à l’existence de guides spirituels destinés à l’accompagner et à le guider dans son processus d’évolution
  • ne croit pas au hasard
  • sait que les coïncidences sont plutôt des synchronicités
  •  maîtrise la Loi de l’Attraction
  • fait très attention à ses pensées car il sait qu’elles sont créatrices de sa réalité
  • pratique la pensée positive
  • a perdu la peur de la mort
  • est quelqu’un d’optimiste
  • croit en la survivance de sa propre conscience après sa mort
  • pratique le voyage astral (ou croit en son existence)
  • peut avoir vécu personnellement une expérience de mort imminente
  • sait que l’Univers s’adresse à lui par le biais de signes et de synchronicités
  • sait que l’Univers s’adresse à lui par la répétition de certains chiffres ou suite de chiffres dans son environnement
  • sait que les anges se manifestent dans sa réalité par le biais de la présence de plumes, du chiffre 444 ou d’autres moyens plus personnels
  • croit au destin mais aussi au libre arbitre
  • possède des capacités extra-sensorielles et/ou psychiques (clairvoyance, claiaudience, clairsentience etc…)
  • pratique la méditation (ou connait ses bienfaits)
  • pratique régulièrement la gratitude
  • sait ou pressent qu’il est investi d’une mission divine (de soin, d’aide aux autres, d’éveils des consciences etc…)
  • sait qu’il peut obtenir des réponses en faisant appel à un médium ou en procédant à des pratiques divinatoires (tarots, oracles, runes, pendules etc…)
  • sait que la pratique du spiritisme n’est pas un jeu et comporte des risques réels
  • sait que le magnétisme peut se pratiquer à distance car nous sommes toutes et tous connectés les uns aux autres
  • croit à la télépathie
  • sait que les défunts peuvent lui adresser des signes et des messages (TCI, écriture automatique etc…)
  • croit à la communication animale
  • sait que la vie sur terre est une illusion comme le décrivait Platon avec son allégorie de la caverne
  • connait l’existence des âmes soeurs ou des flammes jumelles
  • s’intéresse aux avancées de la physique quantique
  • s’est désidentifié au moins une fois de son mental
  • est dans une démarche permanente de développement personnel et spirituel
  • ne pratique aucun culte particulier
  • n’est pas affilié à une secte ou à un quelconque organisme
  • est sensible au discours de Jésus, de Gandhi, d’un grand nombre de prophètes et de maîtres spirituels lorsqu’ils parlent d’amour, de compassion et de paix
  • n’est rattaché à aucune religion car il sait que sa propre vérité est plus grande
  • pratique la prière ou l’intention
  • comprend le sens caché de nombreux films comme Matrix
  • a pris la pilule rouge et adore ça…
  • tombe sur des heures jumelles constamment et sans les chercher

Il pourrait y en avoir certainement d’autres mais je vais m’arrêter là pour le moment. Voilà ce qu’est un 9 dans les grandes lignes. En tous cas, je viens de vous déballer mes croyances actuelles.

On ne passe pas du 6 au 9 en lisant l’article du blog d’un inconnu, j’en suis entièrement convaincu. Et ce qui se produit même probablement en vous, c’est de vous dire que j’ai du me manger un coup de pelle dans les synapses pour avoir de telles croyances… C’est effectivement ce que vous pouvez vous dire si vous vous êtes reconnu (partiellement ou complètement) dans ma description du 6.

Vous noterez que dans l’image à la une de cet article, les deux personnages de l’image regardent la même chose. C’est le même chiffre. Sauf qu’il est observé de deux perspectives différentes. Et finalement, personne n’a raison, personne n’a tort. C’est vraiment l’idée que je veux défendre dans cet article. Suivant la perspective que tu adoptes, tu n’obtiens pas le même résultat. Quand j’explique que j’ai été mitraillé par les coincidences (je ne connaissais pas l’expression « synchronicités » à l’époque), tu ne l’as pas vécu à ma place. Je ne peux que vous raconter. C’est mon récit, il m’appartient. Je t’explique que j’ai vécu un nombre ahurissant de coincidences. Mais quand je dis ahurissant c’est que cela ne s’arrêtait plus, c’était en cascade. Constamment. Et moi qui croyais au hasard, ça m’a foutu dans un état d’interrogation. Parce que c’était too much pour moi. Mais toi, encore une fois, t’étais pas à ma place. Tu peux juste entendre un témoignage comme le ferait un flic qui recueille une déposition. Finalement, c’est un peu comme si je sortais un chiffre de ma poche. Bha suivant tes croyances actuelles, tu le vois d’une certaine manière. Quand j’en parle à des cartésiens, à des personnes ultra rationnelles et à des athées, leur réaction est systématique : c’est du hasard, c’est tout.

Et c’est peut-être ta réaction aussi. Parce qu’en fait, le chiffre que je te montre, tu l’observes suivant tes propres codes, tes propres croyances, ton propre référentiel personnel…

Je raconte de temps en temps une anecdote. J’étais dans une salle de sport. La femme qui faisait l’entretien m’a abordé dans les vestiaires. Elle m’a dit « Je lis dans les pensées, vous, vous êtes éveillé !« 

Pour un 6, la lecture dans les pensées : ça n’existe pas. Ça ne fait pas partie de ses croyances. En tous cas, avant mon éveil spirituel, j’y croyais absolument pas. Mais là, devenu un 9 : j’avais la preuve concrète dans ma réalité que c’était réel. En me disant : « vous êtes éveillé« , c’était comme si la dame m’avait dit : « vous êtes un 9« .

Tant que tu observeras ta réalité avec tes croyances de 6, tu observeras la réalité d’un 6. Tout ce que tu vis jusque dans le moindre détail te prouvera que tu as raison d’être athée, rationnel et cartésien. Ta réalité ne te fera pas défaut. Elle se contentera de te montrer ce que tu crois possible dans cette réalité. Elle réagira en fonction des paramètres que tu fais tourner dans ton esprit. Si la lecture dans les pensées n’est pas un des paramètres cochés dans tes croyances, c’est simple, tu n’en auras jamais la preuve. Et si quelqu’un venait à te dire qu’il lit dans les pensées et qu’il était capable de te dire ce qu’il a entendu, tu trouverais probablement le moyen de l’expliquer selon tes paramètres de 6. « C’est un coup de chance. Il a déduit que je pensais ça par rapport à la psychologie de mon comportement ou aux antécédents de nos discussions« .

C’est con hein. Parce que j’étais un 6. Je sais très bien comment ça tourne dans la réalité d’un 6 : la magie n’a pas sa place…

Devenir un 9, ça demande d’accepter de douter de ses croyances…

Il faut accepter de se remettre à douter, à réfléchir, à expérimenter pour triturer ses propres paramètres, ses propres croyances. Personne ne viendra le faire à votre place. Je l’ai déjà expliqué dans un autre article mais l’interrupteur est en toi.

Je ne peux que te faire passer un témoignage. Le mien. C’est ma réalité. C’est comme ça qu’elle fonctionne. Chacune de mes journées me prouve que je suis un 9. De la femme qui lisait dans les pensées, aux personnes que je rencontre désormais. Mes propres expériences extra-sensorielles. Les signes et les messages que je reçois ou encore les coïncidences que je peux vivre en rafale. Je pense à des objets que j’aimerai avoir, je tombe sur eux dans la rue. Voilà. Ce n’est pas arrivé qu’une fois. Et forcément, depuis que je m’exprime sur le sujet, j’ai reçu des centaines de témoignages. Des gens qui me racontent leur propre histoire, leur propre éveil spirituel. Qui sortent de l’ombre pour me dire : « Moi aussi j’étais un 6 mais maintenant je suis un 9 aussi« .

Il existe un bug !

Oui, ça doit faire au moins 800 fois que j’en parle. J’en ai bien conscience mais je n’ai pas le choix. Parce que ça peut être déterminant pour certaines personnes. Il y a une chose que vit un 9 : c’est la récurrence de l’apparition des heures jumelles dans sa réalité. Je tombe chaque jour sur des heures jumelles. 08h08, 09h09, 10h10, 11h11 etc… T’as compris le principe. Et bien sûr, sans jamais les chercher : je ne les traque pas. Je fais ma vie. Et paf, je tombe dessus. N’importe où. Ce n’est pas que sur mon portable, c’est constamment… Je peux me réveiller en pleine nuit, regarder l’heure et me rendre compte qu’il est 02h02 du matin. Je peux me rendormir et me réveiller à 04h04 dans la même nuit. Sans le faire exprès…

Forcément, ça fera doucement rigoler le 6. Parce que c’est pas conforme à ses paramètres tu te souviens ? Quand j’en parle on me rétorque d’ailleurs les arguments suivants :

  • Tu regardes très souvent ton téléphone portable
  • Les heures jumelles sont des chiffres qui par leur particularité attirent ton attention (deux chiffres identiques qui se répètent) : c’est donc pour cette raison que tu les retrouves plus facilement dans ton environnement
  • C’est du hasard, il n’y a rien de mystique ou de spirituel là dedans

Oui, c’est exactement ce que j’entends venant de la part des 6. Et quelque part, je les comprends. Ils ne font que d’expliquer la réalité d’un fait selon les critères qui sont les leurs. Ils expliquent un fait en fonction des paramètres de leurs croyances. C’est simple mais ça change pourtant tout !

Là où ça devient intéressant, c’est que les heures jumelles, c’est un bug. C’est quelque chose qui traverse tous les filtres, tous les paramètres de croyances. Ça ne s’embarasse pas de ta vision de la vie. Ça ne s’embarasse pas de si tu crois à la vie après la mort ou quoi que ce soit, c’est là, c’est tout. Ça va t’arriver. Au départ, si t’es un 6, ça t’amusera. Tu repenseras à cet article que t’avais trouvé bien foireux. Tu diras que je force, que je suis dénué de sens critique. Que je m’invente une réalité imaginaire. Je ne sais pas tous les arguments que tu pourras trouver mais pourtant : les heures jumelles seront là. Elles se répéteront. Elles te prendront par surprise. Tu auras beau penser que tu les cherches, tu seras contraint de reconnaître que ce n’est pas le cas. Tu ne les cherches pas. Mais elles sont là, elles jaillissent dans ta réalité. Sur ton portable, sur ton écran d’ordinateur ou ailleurs. C’est ce qui en fait un bug. Ça traverse tout, ça perfore toutes les croyances et ça finit par s’imposer, encore et encore…

Ma maman, quand je lui ai dit que j’étais devenu un 9 avec toutes mes nouvelles croyances. Elle a flippé. J’ai essayé d’être pédagogue et de prendre le soin de bien lui expliquer pourquoi j’avais changé. Avec le récit de toutes mes expériences, elle était forcée de reconnaître que cela faisait beaucoup. Mais elle, elle n’avait rien vécu de tout ça. C’était juste son fils qui lui racontait, tu vois ? C’est un peu comme quand un cartésien regarde un documentaire sur les expériences de mort imminente finalement. Il entend mais bon, lui il a pas vécu tout ça. C’est presque du vent. Et surtout, avant même de lancer le documentaire : il a des croyances.

Comme ma maman a conservé confiance en ma santé mentale, elle a joué le jeu de s’ouvrir à tout ça. De se reposer des questions. Et les heures jumelles se sont mises à frapper fort, très très fort. Tous les jours. Plusieurs fois par jour. Puis des plumes à des endroits totalement improbables. Elle a fait des rencontres « par hasard » de personnes qui se sont mises aussi à lui parler de l’éveil spirituel… Des thérapeutes notamment (elle pratique depuis peu le yoga du rire).

Être sceptique, c’est une croyance en fait. Être zététique, c’est une croyance… Ce n’est pas une manière totalement objective d’observer la réalité parce qu’il est de toutes façons impossible d’observer cette réalité de manière objective. De base, c’est à travers nos yeux qu’on la juge, qu’on l’analyse et qu’on tente de la comprendre. Les dés sont donc pipés dès le départ. Personne ne peut décrire son expérience de manière objective. Se dire sceptique, c’est sain sur le papier. Mais à vrai dire, c’est juste activé des paramètres dans son propre système de croyances. Ça a pour effet de modifier la réalité que l’on va observer. Et aller même jusqu’à empêcher la survenance d’événements. La croyance filtre, elle bloque l’arrivée de faits qui lui seraient contraires…

La magie ne demande qu’à se montrer…

Plus une personne s’ouvre et s’interroge sur ses certitudes, plus elle laisse la possibilité de vivre de nouvelles expériences. Mon but à moi, c’est d’essayer de cogner à la porte de mes lecteurs et de mes lectrices. La vie se charge systématiquement de faire le reste. Si tu penses que ta réalité est objective, alors ta réalité te montre qu’elle est objective. Si tu penses que tu es Dieu dans ta propre réalité, alors ta réalité te montre aussi que tu es Dieu. La réalité extérieure se plie à ta réalité intérieure. C’est d’une incroyable puissance. Et ça ne souffre d’aucune contestation possible.

Le 6 voit un 6. Le 9 voit un 9. Point barre !

Mais avant d’en avoir la compréhension et la certitude soi-même, il faut essayer. Il faut se poser des questions. Il faut essayer d’analyser ses propres fonctionnements, ses propres croyances.

Si je mets de la peinture bleue sur le verre au bout d’une longue vue et que je te la tends en te demandant de me montrer ce qui est rouge dans ton environnement : tu ne pourras pas le faire. La peinture bleue t’empêchera de reconnaître la couleur rouge. Elle servira de filtre. (C’est une métaphore que je tiens d’un article de Steve Pavlina, un blogger américain que j’adore…)

Ce n’est pas parce que la couleur rouge n’existe pas que tu ne la vois pas. C’est parce que le verre que tu utilises t’empêche de faire la différence entre le rouge et le bleu…

Et ça fonctionne pareil avec tes croyances actuelles si tu te considères comme un 6. Et crois moi, si je prends le temps de tartiner autant sur le sujet en y mettant tout mon amour, c’est que j’ai envie que tu puisses voir. Une fois que tu auras vu, t’auras envie de prendre cette expérience pour ce qu’elle est : un jeu grandeur nature d’une incroyable profondeur

_____

______

Tu aimerais développer facilement ta confiance en toi ?

>> CLIQUE POUR OBTENIR TON LIVRE OFFERT <<