Comment dépasser les peurs qui t’empêchent de passer à l’action ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Le meilleur moment pour se lancer, c’est maintenant.


L’erreur la plus répandue consiste à attendre d’être totalement prêt(e) avant de se lancer.


Et c’est une erreur dans la mesure où ça nous cloue sur place, à tenter de résoudre mentalement des problèmes qui n’existent pas encore.

On anticipe.

On tente de prévoir.

La peur de se planter est légitime. Et d’ailleurs, garde ça en tête : même si j’ai envie de te mettre un coup de pied au cul pour activer ta motivation personnelle, je n’ai pas envie que tu te mettes en danger non plus.

Ce qu’il y a, c’est juste que si j’en crois mon expérience et le travail conséquent que j’ai pu mener en matière de développement personnel, je me suis rendu compte de cette évidence.

L’esprit humain est incapable de concevoir l’avenir dans sa globalité.

Tu en es parfaitement incapable pour deux raisons :

Premièrement, ton système de réflexion repose sur la base de tes expériences et des connaissances que tu as pu développer. Il est donc limité par nature. T’es incapable de prendre en considération l’ensemble des facteurs d’un coup.

Le système mental est limité.

Comme tu n’es pas capable de porter ton attention dans plusieurs directions en même temps.

Ton système sature.

Le cerveau est un outil remarquable mais il ne pourra jamais te permettre de tout anticiper.

Et la deuxième, c’est que le futur n’existe pas.

Comme ça au moins, le problème est définitivement réglé.

Ça veut tout simplement dire que lorsque tu te passes la rate au court bouillon en imaginant comment les choses pourraient tourner, tu es en train de te faire du mal « pour rien ».

Le futur, c’est un concept.

C’est un cadre de référence.

Mais c’est tout.

Imagine ça :

Et si ton futur pouvait être affecté par tes émotions et la nature de tes pensées du moment ?

Je ne veux pas te rajouter des angoisses supplémentaires.
Je veux juste te ramener à ce qui est.

Il n’y a que du présent.

Penser, c’est bien. C’est important.
Il n’y a aucun mal à se servir de l’outil mental.
Mais lorsqu’il prend le contrôle, c’est la fin de la fête.

Tu avances à reculons.
Tu as peur de te lancer.
Tu vises la perfection de peur de vivre des situations inconfortables.

Je l’écris souvent mais la peur, ce n’est pas le meilleur des carburants à mettre dans sa machine.

De l’autre côté du cadran, il y a l’amour.

L’amour émerge de la confiance.

Quand tu affirmes : « J’ai confiance en moi ! J’ai confiance en la vie ! » et que tu le ressens vraiment dans tes tripes, tu n’envoies plus le même signal à ta réalité subjective.

Tu ne peux créer ta réalité qu’au présent.

C’est le point zéro.

Ça part toujours de là.

Toujours.

Tu aimerais tout maitriser avant de te lancer ?

Peine perdue.

Ça veut juste dire que les peurs sont plus fortes que toi.

Pour l’instant.

Pas de quoi te mettre des coups de fouet et hurler ta déception à la face du ciel.

On en passe tous par des périodes où la réalité est plus forte que nous.

Tu peux devenir plus fort(e) que tes peurs.

Déjà, lâche cette idée à la con de faire parfaitement du premier coup.

T’as déjà fait des crêpes ?

Elle a quelle gueule la première crêpe qui sort de la poêle ?
Bah oui, elle est ratée.
Toujours.

Si tu voyais la première vidéo que j’ai mise en ligne sur ma chaîne YouTube, tu te bidonnerais.

Quand on se lance, faut accepter l’imperfection.

Faut accepter ce que ça implique.

Je connais plein de gens qui ne font rien par peur de « mal faire ».

Nom d’un chien, ça me fait mal au coeur.

Ils portent des trésors, ils ont de l’or entre les doigts.

C’est un scandale que de garder tes talents pour toi.

Tu le sais ça ?

Le monde, c’est maintenant qu’il a besoin que tu lui injectes ce que tu es.
Si t’es dans cette expérience matérielle avec des dons, des talents et des capacités : c’est pas un hasard.

Mais si tu laisses moisir tout ça dans un coin, c’est triste.

Tu peux pas nous faire ça.

Sérieusement.

On est une équipe, bordel.

On a besoin du talent des uns et des autres.

On a besoin que tu fasses ta part, toi aussi.

Il y a un feu qui consume le monde.

Il s’éteindra pas tout seul.

Le meilleur moyen de changer les choses ?

Commence par te lancer maintenant.

Accepte d’avoir peur.

Accepte que ça soit inconfortable.
Accepte. Mais fais-le quand même.
Tu ne le fais pas « que pour toi », tu le fais pour le monde.

Est-ce que tu vois comme ça change la donne ?

Lorsque j’ai commencé à tourner mes vidéos de développement personnel sur ma chaîne YouTube ou à écrire des articles sur mon blog, je me serai arrêté très vite si je ne le faisais « que pour moi ».

Quand tes actions s’inscrivent dans une vision qui englobe toute l’humanité, ça change tout.

Le niveau de motivation est beaucoup plus élevé.

Ça devient un devoir.

As-tu répondu à l’appel ?


Est-ce que tu t’es senti appelé(e) récemment ?


L’appel, c’est le moment où t’as compris que le monde marchait sur la tête.
Et t’as simplement réalisé que tu ne pouvais pas rester les bras croisés à regarder…


Répondre à l’appel, c’est décider qu’il est temps que ça change.
C’est décider de prendre part au changement du monde.
C’est décider de faire le nécessaire pour injecter ce qui te semble plus juste à cette réalité.

Tu veux plus de compassion ?

Plus d’entraide ?
Tu aimerais que les gens soient plus conscients ?

Qu’ils soient plus épanouis ?
Répondre à l’appel, c’est décider de faire ta part maintenant.


Quand j’ai commencé à écrire des articles, je sentais en moi un sentiment d’urgence.


Je sais qu’avec mon travail, j’ai touché de nombreuses vies.
On me le dit.

Encore hier, j’ai reçu un e-mail qui m’a beaucoup touché :
« Tu m’a beaucoup aidé en 2019 grâce à ton travail et tes vidéos, c’est pour cela que je souhaitais t’en faire part, je t’en remercies beaucoup. « 

C’est ça répondre à l’appel.

C’est dire : « STOP, je dois faire ma part maintenant ! »

« Je peux laisser le monde aller dans cette direction sans rien faire, j’en ai pas le droit ! »

Dans mon travail de coach, j’aide les personnes conscientes à prendre leur place sur le grand échiquier.


Je les accompagne concrètement pour qu’elles puissent à leur tour impacter la vie de milliers de personnes.


Et si ça te semble complètement délirant et fantaisiste de vouloir apporter sa contribution à l’humanité, ne fais pas de commentaires s’il te plait.

Tu as peut-être renoncé à rendre ce monde meilleur ?

Mais pas nous…
😉

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter