Comment les réseaux sociaux te manipulent ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

J’imagine que la première et la seconde guerre mondiale se seraient déroulées d’une manière bien différente si des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook étaient accessibles à l’époque.


Qu’est-ce qui est le plus valorisé dans le monde moderne ?


La sagesse ou bien la vitesse ?


Je crois que je n’ai pas vraiment besoin de te poser la question.


Tu as intuitivement trouvé la réponse.


Si une maxime comme « Le temps, c’est de l’argent » est si populaire, ce n’est pas pour rien.

Penser vite, ce n’est pas toujours « penser bien »


En quelques heures hier, une vidéo complotiste a atteint plusieurs centaines de milliers de vues.

Plusieurs personnes m’ont fait parvenir des messages privés avec le même message qui accompagnait la-dite vidéo :


« Regarde vite, je pense que ça va être rapidement bloqué ! »


Je me fous du contenu de la vidéo. Je me fous du thème de la vidéo.
Je n’ai pas envie d’en parler, je n’ai pas envie d’exposer mes croyances personnelles sur la question.


Par contre, j’ai envie de rappeler un truc qui me semble indispensable.
Plus tu vas vite, plus tu augmentes les chances de commettre des erreurs.


« Penser vite », ce n’est pas toujours « penser bien ».


Imagine que tu te retrouves face à une bombe qu’il faut désamorcer.
Pour stopper le compte à rebours qui se rapproche inexorablement de zéro, tu dois résoudre un petit problème mathématique plutôt simple.


Sauf qu’on braque un pistolet sur ta tempe et qu’on te gueule dessus.


On te presse.

On te fout la pression !

On te demande de te grouiller.

On te dit de faire vite.

On te menace de te tirer dessus.


Alors que ce problème mathématique était simple, il est possible que tu perdes complètement tes moyens.


Les émotions fortes ont le pouvoir de nous couper de notre capacité naturelle à raisonner correctement.


Plus on va vite et plus on s’expose au risque de se planter !

Qu’est-ce qui fonctionne le mieux ?
Répondre du tac au tac ou se laisser quelques minutes pour réfléchir sereinement ?

Agir sous le coup d’une impulsion ou se laisser un peu de temps pour mûrir notre réflexion ?

Quand as-tu le sentiment d’être le/la plus intelligent(e) ?
Quand tu réagis de manière instinctive ou lorsque tu prends le temps de vraiment méditer sur la question ?

Avec les réseaux sociaux, il nous est proposé de réagir tout de suite, ici et maintenant.

Une information apparaît.

Qu’il s’agisse d’un tweet, d’une vidéo, d’une image ou d’un article.
Si tu ne réagis pas maintenant, cette information va se perdre.
Et c’est pour ça que des contenus peuvent devenir viraux.

Tiens tiens…

Viral, ça a encore plus de sens quand on traverse une crise sanitaire, non ?

Et si au lieu de réagir de manière instantanée, on se laissait le temps de réfléchir…

Et si on prenait le temps de laisser davantage infuser les choses avant de monter au front, notre fourche à la main ?

Il y a quelques jours, une vidéo était partagée sur Twitter.

On voyait un entraîneur de rugby gueuler parce qu’il ne comprenait pas la présence du médecin sur le terrain.

Il s’emportait et vociférait comme un beau diable.

Jusqu’à ce que, dans le plus grand des calmes, un arbitre vienne lui expliquer qu’un joueur était blessé.

Et que c’était pour cette raison que le médecin occupait le terrain.

Il s’est alors rapidement décomposé et s’est aussitôt répandu en excuses…

Nos émotions peuvent nous déconnecter de notre intelligence.
Nous pouvons perdre de vue ce qui est juste.

Je le sais.

Je me suis déjà fracturé le petit doigt en mettant un coup de poing dans une porte en bois.

Est-ce que j’étais la meilleure version de moi-même à ce moment-là ?

Pas du tout.

J’étais aveuglé par ma colère.

Quand nous agissons sous le coup de nos émotions, nous finissons généralement par le regretter…

Parce que nous n’exerçons pas pleinement nos capacités.

Quand l’émotion finit par se dissiper (ce qu’elle finit toujours par faire), nous nous sentons honteux.

Penaud, on se met alors à tenter de réparer les portes cassées (tu m’excuseras mais dans mon cas ça a plus de sens que d’utiliser l’expression « réparer les pots cassés » haha)

Plus on va vite et plus on s’expose au risque de se planter !

Tout nous pousse à aller vite.

Et si on cassait le rythme ? Pour notre propre bien et celui des autres.
Une phrase comme : « Dépêche toi, ça va vite disparaître » c’est un levier qui est utilisé en marketing.


Quand tu tombes sur une offre, elle est souvent accompagnée d’une durée de vie.

Il y a souvent un petit compte à rebours qui accompagne l’offre.

Tic tac, tic tac.


C’est ce qu’on appelle le « scarcity marketing« 


C’est la peur qui te pousse à sortir ton porte-monnaie.


La peur de passer à côté d’une offre exceptionnelle, par exemple. La peur de le regretter.


Tic tac, tic tac.

Et là, c’est pareil.

« Vite, partage ce contenu : il va vite être censuré ! »

Pourquoi personne ne me censure ?

Ça fait 5 ans que j’utilise les réseaux sociaux pour partager sur des sujets aussi profonds que le développement personnel, la non dualité, la Réalisation du Soi, les expériences de mort imminente, la médiumnité, la sortie de corps, les rêves lucides, le fonctionnement des croyances et personne ne m’a jamais censuré.


C’est à se demander si je ne suis pas assez éveillé pour faire l’objet d’une censure de la part des élites conspirationnistes, haha.

Je vais finir par me vexer les mecs, déconnez pas !

Aux États-Unis, le blog de Steve Pavlina enregistre chaque mois plusieurs millions de visites.

C’est probablement le blog de développement personnel le plus visité du monde.

Est-ce qu’on cherche à le museler ?

Est-ce qu’on cherche à le faire taire ?

Bah non, pas vraiment.

Ce sont les émotions qui dirigent la plupart de nos actions.

Sinon tu n’aurais jamais envoyé ces textos désespérés à ton ex…

Les émotions dictent nos comportements.

Devenir maître de soi-même, c’est :


1) Prendre conscience de la force persuasive de nos propres émotions

2) Apprendre à les observer de manière neutre et équanime

3) Se laisser le temps de les accueillir

4) Agir ou non-agir en pleine conscience


Essaye ça, je pense que tu m’en diras des nouvelles ! 😉

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter