Comment résoudre un problème de manière créative ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Comment résoudre un problème de manière créative ? C’est le sujet du jour.

Tu vas te foutre de moi mais en même temps, ça va sûrement te faire marrer !

Puis à mon avis : il y a quelque chose à en tirer ! 

Depuis une semaine, je suis rentré à Chiang Mai. J’ai dit adieu à Bali et à ses taxis démoniaques pour retrouver la douce torpeur du nord de la Thaïlande.

Je réside dans la même résidence que l’an dernier. Une petite résidence très honnête avec piscine. La chambre est spacieuse, c’est propre et il y a la clim. 

Hier soir, j’allume la clim avant de me coucher. Il fait trop chaud pour trouver le sommeil.

Le souci, c’est que les piles de la télécommande qu’on m’a refilé sont quasiment vides.

Et j’en fait aussitôt l’expérience.

J’allume la clim qui se bloque aussitôt sur la température de 18°C. 

Puis comme si c’était déjà pas assez relou, le ventilo est réglé sur la puissance maximale.

Je n’arrive plus à allumer la télécommande, les piles sont à plat.

Génial ! 

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, ma chambre s’est transformée en chambre froide. 

Il fait si froid qu’à tout moment, je m’attends à voir débarquer Stallone un rôti sur l’épaule pour venir boxer de la barbaque. 

Je tente de rallumer la télécommande encore et encore pour pouvoir couper la clim mais il n’y a rien à faire.

Et merde… 

Je me mets au lit en me glissant sous les draps. 

Il fait un froid polaire, c’est une catastrophe. 

Je tente de faire le tour des appareils que j’ai à ma disposition. 

Le problème est clairement identifié : il faut que je change les piles de la télécommande pour résoudre le problème. 

Alors je fouine dans mes affaires.

J’ai bien quelques piles mais ce sont des grosses piles pas du tout adaptées. 

Un souvenir me revient. Je me vois refuser poliment la télécommande de la télévision auprès de la responsable de la résidence. Je lui dis : « Non merci, je ne regarde pas du tout la télé : ça sert à rien »

Putain… évidemment que ça aurait servi à quelque chose… 

Il m’aurait suffit de changer les piles de la télécommande de la télé pour les mettre dans celle de la clim et le problème était réglé. 

J’observe en détail le bloc de la climatisation pour voir s’il est possible de l’éteindre manuellement.

La réponse est non, ce qui n’arrange pas mon affaire. 

Il est trop tard : tout est déjà fermé. Il y a peut-être bien une superette ouverte pas loin mais clairement je me dis qu’il doit bien y avoir une autre solution.

Je me creuse la tête. 

À cause du froid, des stalagmites commencent à se former sur le bout de mon nez. 

J’ai même la peau qui est en train de schtroumpfer en bleu. 

Bon ok j’exagère un peu, haha.

Puis, au bout de plusieurs minutes à tenter de trouver une solution efficace, j’ai une idée. 

Je vais retirer le fusible correspondant dans le panneau électrique. 

Ça fera au moins l’affaire jusqu’à demain. 

Je m’exécute. 

Ça marche. 

La clim s’éteint dans un petit bruit de moteur contrarié. 

Je chasse un ours polaire avant de retrouver mon lit. 

En fait, cette petite anecdote elle démontre bien que dans la vie, on fait toujours face à des problèmes plus ou moins complexes et contrariants. 

Je veux juste partager que j’ai commis une grossière erreur qui m’a coûté de précieuses minutes.

J’étais concentré sur une seule solution possible. 

J’étais convaincu que le seul moyen de résoudre le problème, c’était de trouver des piles pour la télécommande. 

En étant aussi concentré sur cette solution potentielle, j’ai totalement exclu d’autres possibilités. 

Alors qu’en fait, il y en avait au moins une.

Simplement couper le courant. 

La solution était disponible. 

Je cherchais juste au mauvais endroit. 

Est-ce que tu utilises ta créativité pour résoudre des problèmes ?

Est-ce que ça te parle ?

Est-ce que tu fais face à un problème en ce moment et tu es convaincu qu’il n’existe qu’une seule solution possible ?

Alors tu insistes, insistes et insistes jusqu’à t’en écoeurer ? 

Parfois la solution est sous notre nez. 

Il suffit juste d’être capable de prendre du recul et d’être capable de penser différemment. 

Je te laisse avec cette petite punchline de ma composition : 

« Mourir de froid, est-ce un clim contre l’humanité ? »

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter