Comment survivre à une journée de merde ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Un beau jour, tu t’es motivé(e).


T’as décidé de changer des choses chez toi.

Tu as pris conscience qu’il y avait des catégories de ta vie qui méritaient que tu t’y penches sérieusement.

T’as commencé à passer à l’action.

Puis le souci ?

C’est que les résultats n’étaient pas au rendez-vous.

Ce n’était pas assez rapide à ton goût.

Du coup, t’as vite lâché l’affaire.

Tu as fini par abandonner.

Non pas parce que t’es un loser incapable d’atteindre un objectif.

Juste parce que peut-être qu’aujourd’hui, tu n’as pas encore développé la capacité à persévérer.

Et en vrai, ce n’est pas de ta faute.

La société est designée pour qu’on perde patience

Tout fonctionne à haut débit maintenant.


On est biberonné à la vitesse.

Donc quand quelque chose prend du temps à décoller ?

On lâche l’affaire.

Pas de résultats visibles en 3 jours ?

On se fout en rogne.

La vérité, c’est que si tu observes la nature, tu verras qu’elle adore prendre son temps.

Une rose ne pousse pas en quelques heures.

C’est un processus qui prend du temps.

Et si tu veux améliorer ta vie, tu vas devoir accepter de faire face à des résistances naturelles.

Tu vas devoir apprendre à gérer ton mental qui n’aime pas trop qu’on lui change ses habitudes.

Tu vas devoir apprendre à gérer tes émotions qui se réveillent très fort quand tu entres dans une zone d’inconfort.

Tu vas devoir t’entraîner à devenir patient(e).

Et surtout, tu vas devoir apprendre à persévérer.

Les personnes qui ont du succès le répètent ad vitam nauseum.

Ne lâche pas l’affaire.

Ne jette pas l’éponge trop tôt.

Accroche toi !

Et surtout, attends toi à ce que les résultats prennent un peu de temps avant d’arriver.

On dit qu’il faut 21 jours en moyenne pour installer une nouvelle habitude ?

Ça peut être de la connerie.

Je m’étais trouvé une petite pâtisserie vegan à côté de chez moi.

Ils font des donuts incroyables.

Tu as plein de saveurs.

Il y a des donuts aux fruits rouges.

Au café.

Au chocolat.

Avec des amandes grillées effilées sur le dessus.

Ah bah en 3 jours, l’habitude était ancrée.


Je me dirigeais machinalement vers cette petite pâtisserie sans même avoir à y réfléchir.

Quand j’ai commencé à voir les dégâts que ça faisait sur mon petit bidon, je me suis vite repris.

La vérité, c’est que c’est plus dur d’installer une nouvelle habitude positive.

Et que parfois, le fait de changer d’environnement va même te compliquer la tâche.

Je viens d’aménager dans une sublime petite résidence.

Et bien j’ai été obligé d’être très vigilant par rapport à ma routine.

Quand tu changes tes marques, il faut faire gaffe.

Tu peux vite te retrouver à prendre de nouvelles mauvaises habitudes.

J’utilise une application pour suivre mes habitudes.

Chaque jour, je veux lire 20 minutes au minimum.

Et en consultant mon application, je me suis rendu compte que ça faisait 2 jours que je n’y arrivais plus.

L’habitude avait disparu avec mon déménagement.

Oups.

Comment ça se fait ?

C’était simple.

Avant, j’allais manger dans un petit restaurant.

Le temps qu’on me serve, je bouquinais sur mon portable.

Mais maintenant que j’avais déménagé, j’allais dans le café climatisé d’un petit hôtel à côté de chez moi.

Et à peine installé, je dégainais mon ordi pour commencer à bosser.


C’est ça qui est intéressant quand on utilise la pleine conscience dans sa vie.

Ça t’entraîne à ne pas être un zombie.

Tu peux corriger ta trajectoire plus rapidement.

Parce que tu essayes de passer en revue :

tes pensées

tes émotions

tes croyances

et tes habitudes.


Depuis que j’ai remis le focus sur l’habitude de lire, j’ai terminé un bouquin et je viens d’en commencer un nouveau.

Le changement, ça prend du temps

C’est un processus long et fastidieux.


Il n’y a aucune pilule miracle pour obtenir les résultats que tu aimerais avoir.

Ça n’existe pas.

L’autodiscipline paye. La douceur envers soi-même aussi.

Quoiqu’il arrive, tu seras toujours obligé(e) de t’adapter.

Il y aura des situations inattendues que tu n’avais pas anticipé parce que c’est comme ça que ça marche.

Impossible de tout maîtriser et de tout contrôler.

Entraîne-toi simplement à ne pas baisser les bras à chaque fois.

Histoire que ça ne devienne pas un trait de caractère.

J’ai passé des années à ne pas aller au bout des choses.

Je papillonnais.

Ça ne marche pas.

C’est dommage hein ?

Mais ça ne marche pas.

Ce qui fonctionne, c’est de s’engager sérieusement.

D’avoir des outils et des stratégies pour se maintenir sur les rails.

D’encaisser les situations imprévues.

Mais de continuer à sortir du lit chaque matin avec l’envie sincère d’y arriver.

N’abandonne pas.

On a tous le droit de passer des journées de merde.

D’ailleurs, je vais te faire une confidence :

Typiquement, je suis en train de vivre une journée de merde.

J’ai moyennement dormi.

J’ai voulu aller faire du tapis ce matin dans la salle de ma résidence mais les créneaux étaient déjà réservés (c’est 2 personnes max à cause du COVID-19)

J’ai marché en plein soleil pour aller récupérer du linge à la laverie mais elle était fermée.

J’ai voulu retirer de l’argent dans deux distributeurs différents mais ça ne fonctionnait pas (j’ai fait un gros retrait il y a quelques jours pour payer mon premier mois de loyer et ma caution donc je pense que j’ai atteint mon plafond hebdomadaire)

Je me suis lancé dans le montage d’une vidéo que j’ai tourné hier, le logiciel a planté.

Et d’autres trucs plus ou moins perso.

Bon bah…

Relax.

Je me suis juste empêché de prophétiser sur le reste de la journée :
« Fait chier, c’est la loi des séries. Y a rien qui va fonctionner comme j’ai envie ! »

Non.

J’essaye de rester tranquille.

Est-ce que ça me met à l’épreuve ?

Évidemment.

Je suis un être humain.

Je sais juste que lorsque tu te mets à paniquer et à courir partout comme un poulet sans tête, tu aggraves ton cas.

J’ai donc décidé de ralentir.

Et si au contraire, cet enchaînement « négatif » n’était pas une opportunité pour que je ralentisse ?

Et si la vie n’essayait pas gentiment de me montrer qu’il serait bon que je lève un peu le pied.

On vit tous des journées de merde.

Que tu sois dans une petite résidence de luxe en Thaïlande ou n’importe où ailleurs dans le monde, il n’y a pas un bouclier bionique qui te protège des situations chiantes.

On qualifie de relou ce qui est en fait un décalage entre notre désir et ce qui se produit.

C’est là où c’est super puissant de vivre en pleine conscience.

Tu peux accueillir plus facilement les parts de toi qui se mettent à râler.

Tu te mets pas à pester que la vie essaye de foutre en PLS parce qu’elle est méchante, haha.

« Je voulais faire mon sport ce matin bordel »

« J’ai presque plus de fringues à me mettre sur le dos et je viens de marcher 5 minutes en plein soleil pour rien »

« Et allez ! J’ai plus du tout de cash et je peux pas en retirer ! C’est chiant putain ! »

Haha.

Je peux pleurnicher et me laisser abattre.

Ou alors, je peux juste essayer de composer avec les événements.

J’ai partagé ce que je vivais à deux ami(e)s.

Ça fait du bien de l’exprimer.

Juste l’exprimer.

Sans en rajouter.

Se sentir accueilli par des personnes empathiques.

Je te recommande ça.

Et si tes ami(e)s ne te permettent pas de le faire alors pose toi des questions !

Là, ce sont clairement des événements insignifiants.

Mais quand ils se cumulent, ça peut quand même te donner des envies de meurtre.

C’est dans ces moments-là qu’on peut facilement perdre patience.

Et se retrouver à envoyer chier quelqu’un qui n’a rien demandé.

Tu sais, c’est l’effet goutte d’eau qui fait déborder le vase.

C’est la frustration de trop et paf, t’exploses comme un sachet de popcorn oublié dans le micro-ondes.

(Je travaille mes métaphores à l’entraînement, tu as vu ça ? haha)

C’est là où les réseaux sociaux peuvent amplifier ton agacement en plus, je vais t’en parler juste après.

Imagine quelques secondes :

Tu viens de te lever et sans faire exprès, tu fous ton pied nu en plein dans le vomi du chat.

« Bordel, ça commence ! »

Tu nettoies tout en vitesse.

Tu veux te faire couler un café mais la dosette est mal calée, du coup ça en fout partout.

« Putain, je voulais juste me boire un café tranquille »

Tu te diriges vers ta bagnole et tu te rends compte qu’elle a été prise pour cible par un gang de pigeons frappé par la gastro.

Et des exemples comme ça, on peut en trouver des milliers.

Ça rend ouf !

Et plus tu cumules les frustrations dans ta vie et plus ça risque de te faire partir en vrille façon Michael Douglas dans « Chute Libre »

T’es en couple avec quelqu’un que tu n’aimes plus depuis des années ?
Tu n’as pas le courage de faire face à une séparation et aux conséquences de ta décision ?

Bordel, va pas falloir te faire chier.

Tu fais un boulot de merde depuis des années ?

Il y a zéro perspective d’évolution.

T’as envie de tarter tes collègues à chaque fois qu’elles te répondent : « comme un lundi »

Mais t’es là quand même ?

Va pas falloir te faire chier.

Tu te regardes dans la glace. T’as 10 ou 15 kilos de trop que tu n’arrives pas à perdre ?

Va pas falloir te faire chier !

Je crois que c’est pour ça qu’en France, les gens sont aussi moroses.
Ajoute à ça l’ambiance post-apocalyptique avec les masques et la peur du COVID-19 et tu tiens un bon scénario de film angoissant.

En fait, si j’encaisse aussi bien cette journée de merde, c’est parce que je sais que demain, ça sera fini.

Enfin, j’ai bon espoir que ça soit fini.

Mais celui (ou celle) qui reste en couple alors qu’il n’en peut plus, il devra remettre son petit masque sur le visage demain matin.

Et je ne parle pas d’un masque en tissu.

Je parle de ce masque qu’on peut affiche sur notre visage pour faire illusion quand ça va pas…

Alors qu’au fond, on a juste envie de crier à la face du ciel que notre vie pue la merde.

Est-ce que ta vie pue la merde ou est-ce qu’elle ne tente tout simplement pas de te remettre sur les rails ?

Est-ce qu’on pourrait pas imaginer qu’elle essaye simplement d’attirer ton attention à l’endroit où tu n’as pas envie de regarder ?


Tu peux planquer le vomi du chat sous le tapis mais à la fin de la journée, il sera toujours là.

Tu peux réprimer tes envies de te séparer mais tu te coucheras quand même avec.

Si le moindre petit événement te fout en rogne, c’est peut-être signe que le problème est plus profond.

Est-ce que tu te retrouves à perdre patience très vite quand quelque chose ne fonctionne pas comme tu le voudrais ?

Est-ce que tu te retrouves à te décharger sur les autres ?

Quand t’es pas heureux, c’est le scénario classique.

Tu vas peut-être même essayer de piquer les autres comme pour leur faire payer.

Mais ça ne te rendra pas plus heureux, bien au contraire.

Pour rebondir sur les réseaux sociaux, ça peut entretenir ton mal-être.
Quand tu tombes sur des statuts Facebook ou des photos Instagram, ça peut te foutre la rage.

N’oublie pas non plus que les gens montrent ce qu’ils ont envie de te montrer

Surtout les personnes qui vivent de leur image publique (coucou !)
Je l’ai déjà écrit mais je trouvais pas mal de te partager les quelques exemples de ma « journée de merde ».


J’ai beau faire un travail qui me plaît aujourd’hui et vivre à l’étranger, je ne suis pas immunisé contre les galères.

Le souci, c’est lorsque tu commences à fantasmer sur la vie qu’on te montre.
Ouais, ma résidence a une piscine magnifique oui.

Mais c’est de l’apparence.

Ne t’arrête pas aux apparences.

Concentre toi sur tes propres besoins, tes propres désirs.

Et surtout sur la manière dont toi tu pourrais t’aligner davantage avec la part de toi la plus élevée.

Je devais faire du scooter aujourd’hui, j’ai décidé de laisser tomber.

Si la vie m’invite à me reposer, autant que je l’écoute.

Quand un message n’est pas entendu, il va insister.

Et parfois, on peut regretter amèrement de ne pas avoir voulu écouter.

Et si la vie essayait de te faire passer un message en ce moment, est-ce que tu aurais une idée de ce que ça pourrait être ?

Es-tu attentif/ive à ce qui survient dans ta réalité ?

Aux situations qui se répètent ?

À ces petites coïncidences heureuses ou malheureuses ?

Si tu n’es pas disponible mentalement pour en prendre connaissance, qui le fera à ta place ?

Tu as envie de développer un mental d’acier et d’en finir avec la procrastination dans ta vie ? Je te propose gratuitement un atelier de développement personnel.

Clique ici pour t’inscrire à la prochaine session (il y en a très régulièrement)

À tout de suite !

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter