En réalité, tu n’es pas confiné.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

En réalité, tu n’es pas confiné(e).


Parce que ce que tu es ne peut être confiné.

Je vais essayer de te détailler ça avec des mots simples.

Je me mets à ta place, lire une affirmation comme « en réalité, tu n’es pas confiné(e) » : ça fout aussitôt le mental en PLS.

« Comment ça je ne suis pas confiné ?

Tu te fous de ma gueule ou quoi ?

Je suis coincé chez moi, ça va faire une semaine !

Tu te prends pour qui avec tes conneries encore ?

Qu’est-ce que tu vas encore dégoiser comme idée farfelue ? »

Haha, bon…
Il est possible de regarder la situation de confinement dans laquelle tu te trouves selon deux perspectives.

Passer de l’ego au Soi

Si tu t’identifies à ton personnage alors oui, tu es confiné(e).

Tu es quelqu’un qui se retrouve coincé(e) dans son appartement ou sa maison.


Tu te trouves reclus(e) chez toi, sans avoir la possibilité d’aller à l’extérieur.
De cette perspective là, le confinement a des chances d’être perçu comme une situation désagréable.


Tu te sens peut-être privé(e) de liberté. Tu es coincé(e) un peu comme si tu étais en prison.

Mais : est-ce que c’est vrai ?

Est-ce que cette affirmation résiste à une observation soutenue de ton expérience de l’instant présent ?

Pour accéder à l’autre perspective, il faut simplement observer ce qui est…
Observe simplement la pièce dans laquelle tu te trouves.

Si tu restes calme et que tu observes sans rien attendre de particulier, tu peux réaliser qu’en fait, c’est la pièce qui se trouve à l’intérieur de toi-même.

La pièce, qu’il s’agisse de la cuisine, du salon ou encore de ta salle de bain apparaît sans efforts au sein de ta propre présence…

Si tu regardes bien, c’est le cas de n’importe quel phénomène.

Une pensée ? Elle apparaît au sein de ta propre présence.

Tu n’as aucun effort à faire.

Hop, elle est là. Elle délivre son message. Sous la forme d’une phrase que tu entends avec ta propre voix ou sous la forme d’une image…
Il faut juste observer… Observer calmement…
Pour la suite, tu peux même fermer les yeux si ça t’aide.

Observe tes sensations physiques.

Il y a peut-être une petite douleur (ou une sensation) qui attire plus ton attention que le reste.

Observe là calmement.

Comme la pensée, elle apparaît au sein de ta propre présence.

Aucun effort à faire non plus. Elle est là.

L’identification à l’ego, c’est simplement une petite erreur de perspective.
Quand on se prend pour ce qu’on peut observer… Surtout dans une période de confinement, on peut se croire enfermé.

Mais si tu observes ton expérience dans l’instant présent, tu verras qu’il n’y a « personne » qui est enfermé nulle part.

Ton appartement, au même titre que tes pensées, tes émotions ou encore n’importe laquelle de tes sensations physiques : tout ça apparaît au sein de ta propre présence.

Cette réalisation, c’est la réalisation du Soi. C’est réaliser l’Être.

C’est ce qui est constant dans ton expérience de la réalité. C’est le dénominateur commun ultime.

Quand tout change, c’est ce qui ne change pas.

Avant, tu avais la possibilité d’aller et venir sans restrictions.Aujourd’hui, tu te retrouves confiné(e) chez toi.

Le Soi n’a pas été affecté par ce changement.

Tu es conscient(e). Tu existes.
Ça ne bouge pas, ça ne bouge jamais.

Selon la perspective du Soi, il n’y a plus « d’intérieur, ni d’extérieur ».

Tout apparaît dans le même espace, au sein de la même présence.

Tu es assis dans ton canapé, tu te crois être à l’intérieur. Tu sors sur ton balcon, tu déclares « je suis à l’extérieur »

Mais du point de vue de la présence qui te traverse, il n’y a aucun changement.

Que tu sois dans le fond de ta cave ou en train de promener ton chien dans un coin de forêt, la présence reste identique.

Elle te traverse. Tu es toujours en train d’exister. C’est toujours la même présence qui te traverse. Tout se produit toujours au sein de la même conscience. Et cette conscience, c’est toi. Il n’y a que toi qui perçoit ce que tu perçois…

Réaliser le Soi, c’est mettre fin à une illusion persistante.

Bouddha, Jésus : si tu t’intéresses à l’essence de leur message : ils répétaient en boucle la même limonade.

Ils sont aujourd’hui considérés par le plus grand nombre comme des prophètes ou des divinités.

En fait, ils avaient juste réalisé le Soi.

Réaliser le Soi, c’est retourner son attention en direction de l’intérieur.
Cela ressemble à un petit mouvement de gymnastique.

Quand on observe à l’extérieur, on perçoit des formes, des couleurs, des sensations, des sons et des odeurs…

Quand on observe à l’intérieur, on perçoit « ce qui » perçoit.

Regarde les limites de la pièce dans laquelle tu te trouves.

Il y a des murs qui délimitent cette pièce.

Si tu retournes l’attention à l’intérieur de toi-même : plus de murs.

Plus de limites, plus de contours.

C’est grand ouvert. Toujours ouvert.

Cette libération intérieure, c’est la sortie de l’illusion.

C’est la sortie de la prison mentale. Et c’est aussi le début d’une nouvelle aventure.

Tout aura changé… et en même temps, rien n’aura changé.
Si tu aimes jouer avec les paradoxes, tu devrais t’en donner à coeur joie !

C’est tout le mal que je te souhaite, haha 🥰

P.S : La définition Wikipédia de la méditation est assez claire sur le sujet. Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens), des émotions, du corps. Dans une approche spirituelle, elle peut être un exercice, voire une voie de réalisation du Soi et d’éveil.

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter