Est-ce que tu respectes le timing de l’Univers ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Est-ce que tu suis ton inspiration ?

Est-ce que tu respectes le timing de l’Univers ?

Est-ce que tu saisis les opportunités au bon moment ?

Trois petites questions auxquelles je me propose de te répondre aujourd’hui.

Tu l’as sûrement remarqué, ça fait quelques mois que j’écris quasiment un texte de développement personnel par jour.

Et c’est pas 3 lignes en général.

J’écris entre 1000 et 3000 mots en moyenne.

Il faut savoir qu’à côté de ces textes journaliers que je publie également sur ma page Facebook, j’écris aussi pour mes clients.

Il n’est pas rare que je passe une grande partie de ma journée à écrire.
Ces textes font partie de mes préférés car je m’autorise à suivre totalement mon inspiration.

Chaque matin, c’est comme si je découvrais le sujet du jour.
Parfois, je sens à l’avance ce sur quoi je vais écrire.
Il y a comme un petit signal à l’intérieur de moi.

Quand je me mets à écrire ces textes, je ne lutte quasiment jamais dans ma rédaction.

C’est comme si le contenu coulait à travers moi.
Les idées fusent, ça s’enchaîne de manière fluide.
Je ne m’arrête jamais longtemps pour réfléchir à la suite.
La plupart du temps, c’est comme si le texte avait déjà été tapé dans un coin de ma tête et que mon rôle consistait simplement à le retranscrire aussi fidèlement que possible.

Personnellement, je considère ces textes comme de l’écriture intuitive.
Ils sont connectés à mon intuition.

L’intuition, ce n’est pas forcément quelque chose de très valorisé dans notre société matérialiste.

Quelqu’un qui explique qu’il va être à l’écoute de ses ressentis, on risque de ne pas le prendre très au sérieux.
Pour être pris au sérieux dans ce monde matérialiste, on attend de toi que tu prennes des décisions à partir d’une analyse réfléchie.

On attend de toi que tu fasses appel à la logique.
Quelqu’un qui va naviguer en écoutant son intuition, on va rapidement se moquer de lui.
Parce que ce n’est pas très rationnel.

Parce que ce n’est pas comme ça que la majorité fonctionne.
Écouter son intuition, ce n’est pas quelque chose d’inné chez moi.
J’ai longtemps été quelqu’un de très terre à terre.
C’est peut-être aujourd’hui ce qui fait ma plus grande force d’ailleurs quand je commence à explorer des sujets aussi divers que la sortie de corps, la médiumnité, la vie après la mort et la loi de l’attraction.
J’essaye d’en avoir une approche aussi logique et rationnelle que possible.

(Hop ! Je viens de me prendre une heure jumelle dans la face au moment où je regardais l’heure par curiosité. J’y suis habitué, ça fait partie du package haha. Si le sujet t’intrigue, tu peux en lire davantage en cliquant ici)

Pourquoi c’est important de se mettre à l’écoute de son intuition ?

Selon moi, l’intuition, c’est un outil supplémentaire.

Je ne crois pas qu’il faille remplacer la logique par l’intuition.
Je ne pense pas qu’il faille délibérément arrêter de se servir de sa capacité à réfléchir pour résoudre des problèmes.

Je ne suis pas persuadé qu’une utilisation exclusive de l’intuition donne de grands résultats.

Tout comme je ne suis pas persuadé que la logique seule, puisse permettre de nous épanouir pleinement.


J’aime l’idée d’avoir deux outils à ma disposition.

L’un n’est pas plus meilleur que l’autre.

Ils sont juste complémentaires.

Le marteau n’est pas un meilleur outil que le tournevis.

Quand t’as besoin de taper sur un clou, il vaudra mieux utiliser ton marteau plutôt que ton tournevis, c’est tout.

Je rencontre des personnes qui se sont polarisées et qui ne jure que par un seul des deux outils.

Elles ne sont pas du tout intuitives.

L’intuition ou le 6ème sens, ça leur passe bien au-dessus. Ça ne cadre pas avec leur vision du monde.

Parce que c’est trop flou, vaporeux et que ça semble bien trop imprécis pour pouvoir être utilisé efficacement.

Elles ne prennent les décisions qu’en faisant appel à leur logique et à leur sens du discernement.

« Écouter leur coeur » : ça leur parle pas du tout. Elles ne savent même pas ce que ça veut dire, au fond.


Le coeur, c’est une pompe qui envoie du sang partout dans l’organisme.
Pourquoi l’écouter ?


De temps en temps, je rencontre des personnes qui fonctionnent à l’opposé.
Mais selon moi, c’est pas nécessairement mieux.
Ce sont des personnes qui vont prendre des décisions parce qu’elles ont simplement vu des « signes« .

Le meilleur exemple d’une personne qui fonctionne comme ça ?

Phoebe dans Friends.

Est-ce que tu respectes le timing de l'Univers ?


J’ai beau être très connecté à mon intuition et à l’écoute de mes ressentis, je trouve que pour elle : c’est too much.


Ces décisions sont souvent tirées par les cheveux.
C’est ce qui rend le personnage drôle et attachant d’ailleurs.


J’adore Phoebe.


Mais de temps en temps, j’ai envie de lui ramener les pieds sur terre.
Quand une personne s’éveille, l’entourage ne comprend pas toujours.

J’en ai fait l’expérience, haha
J’étais connu par mes proches comme un garçon plutôt matérialiste et réfléchi.

Je n’ai jamais effrayé mon entourage avec des décisions saugrenues.

Il y avait de la logique dans mes actions et mes choix.
Puis, ça a changé.

Mon départ pour le Canada ?
Tout à fait irrationnel.

J’ai suivi des vagues de synchronicités. J’ai suivi les panneaux clignotants de l’Univers.
Ma réalité subjective s’est changée en panneau publicitaire géant pour le Canada.

« Ouais mais c’est parce que tu y prêtais davantage attention ! »
« C’est parce que tu avais envie d’y aller alors tu t’es mis à être attentif aux allusions qui se trouvaient dans ton environnement. »

Dommage pour toi si t’es sceptique, c’est exactement ce que je me suis dit quand ça a commencé à se produire.


Puis à un moment, j’ai lâché l’affaire avec cette petite explication lisse et rationnelle.


Ma réalité en faisait beaucoup trop pour que je continue de « croire » à une explication lisse et proprette.

Quand une personne s’éveille, il n’est pas rare que ses décisions ne soient plus très rationnelles ou qu’elles ne reposent plus exclusivement sur la logique.

Ça angoisse souvent les proches qui se demandent alors :

– si la personne n’est pas devenue folle

– si elle ne va pas se mettre en danger

– si elle ne va pas finir par se faire enrôler dans un mouvement sectaire dégueulasse

Et oui.

Mais souviens-toi de ce que j’écrivais.

C’est pas ouf de tout miser sur l’intuition.

De temps en temps, c’est bien de faire appel à sa logique.

L’importance de faire fonctionner sa logique et avoir une approche rationnelle

Imaginons qu’une athlète spécialisée dans le 100 mètres ne travaille qu’à l’intuition…


Est-ce qu’elle va progresser ?

Ne serait-il pas plus efficace de regarder froidement les chiffres du chronomètre et d’adapter l’entraînement en fonction ?

Moi je crois que si.

De temps en temps, faut intégrer la dimension « objective » de notre réalité subjective.

L’ego spirituel aime bien se planquer là-dedans d’ailleurs.
Dans ce cas là ?

La personne n’est plus du tout capable d’entendre quoique ce soit qui n’intègre pas directement une dimension spirituelle.

Son banquier la déglingue parce qu’elle est à découvert tous les mois ?
Elle soupire en se disant qu’il est beaucoup trop matérialiste pour comprendre le sens de la vie.
Haha, ouais.
Il est peut-être pas éveillé mais il a raison de te tirer les oreilles.

Passons maintenant à la question que je posais en préambule : est-ce que tu respectes le timing de l’Univers ?

Est-ce que tu respectes le timing de l’Univers ?

Selon moi, ta réalité te fera régulièrement des propositions.
Ce sont des invitations.


L’Univers te force rarement.

Je ne vais pas dire jamais parce qu’il m’est arrivé de constater le contraire dans ma propre expérience, haha.
Le plus souvent, on a quand même le choix.
Il propose et tu disposes.

Respecter le timing de l’Univers, ça veut dire saisir les opportunités lorsqu’elles sont fraîches.

Quand j’étais à Bali, j’ai essayé de faire un peu de surf.
Bon bah une règle simple quand tu veux surfer, c’est qu’il faut réussir à choper la vague au bon moment.

Il faut commencer à ramer assez tôt pour prendre de la vitesse.

Quand la vague frappe l’arrière de la planche, il faut que tu aies pris assez de vitesse pour pouvoir te faire pousser comme il faut.

Plus tu t’entraînes et plus tu chopes ce timing.

C’est comme la corde à sauter.
Juste une question de timing.

Si tu tournes pas les poignets assez vite, ça ne marche pas.

Si tu ne sautes pas au bon moment, ça ne marche pas.
Ce qui permet d’obtenir des rotations fluides, c’est le respect du timing.
Selon moi, l’Univers fonctionne de la même manière.

Il te propose des opportunités.

Est-ce que tu les saisis lorsqu’elles sont encore fraîches ?

Est-ce que la peur te fait hésiter longtemps avant de passer à l’action ?

Est-ce que tu les laisses mourir par peur de te lancer ?
Quand une vague est en train de mourir, il n’y a plus aucun intérêt à la surfer.
Je le ressens vraiment dans mon écriture.
Quand je me lance et que je suis l’inspiration, il n’y a pas de résistance. Je suis dans un état de flow. Je peux écrire pendant plusieurs heures sans me déconcentrer. Je suis connecté à une énergie qui me pousse, qui me guide et qui m’inspire.


Si je laisse passer la vague et que je tente de forcer, ça ne va pas du tout fonctionner de la même manière.


C’est pour ça que de temps en temps, je m’autorise à ne pas écrire du tout.
Je préfère laisser le temps à ma source intérieure de se remplir à nouveau.
Elle se remplit quand je m’amuse, quand j’apprends de nouvelles choses, quand je lis d’autres auteurs inspirants et quand je vis de nouvelles expériences…


Quand la source est pleine, ça coule à travers moi.
Je peux dire que mon livre « Deviens la meilleure version de toi-même » est mon meilleur exemple.


J’ai écrit ce livre en moins de quinze jours.


Ce qui, pour un livre de plus de 200 pages est assez dingue.


Mais j’étais connecté à quelque chose de très puissant.
Pas besoin de chercher mes mots. Pas de résistance.
J’ouvrais mon document word et j’envoyais la gomme pendant plusieurs heures de suite.
C’est souvent le corps qui me rappelait à l’ordre d’ailleurs.
Quand tu es dans un état de flow, tu te déconnectes totalement des impératifs du matériel.
Mais l’un ne va pas sans l’autre.
Se reposer.

Se nourrir.

S’hydrater.
C’est pas des ennemis de la créativité, bien au contraire.

Est-ce que tu saisis les opportunités au bon moment ou est-ce que tu les laisses mourir par peur ?

Dans ta vie, as-tu le souvenir d’avoir reconnu une opportunité mais de ne pas avoir eu le cran de te lancer ?


Est-ce que tu as senti que ça pouvait être intéressant mais au final, t’as renoncé par peur d’y aller ?
Il n’y a rien de mal à ça.
Ça m’arrive encore souvent.

Je vois ça comme un appel à la croissance.
C’est une invitation de la vie à t’aider à devenir celui que tu veux devenir.
Personnellement, si je ne me mets pas un peu en difficulté, je ne progresse plus.
Je stagne.
Je me coupe alors de ce flow d’inspiration.
Il n’est jamais trop tard pour s’y reconnecter.

Souvent, les personnes spirituelles parlent de « la notion de l’alignement« .
Oui, j’aime bien l’idée.
De temps en temps, je me sens parfaitement aligné.


Je sens que mon énergie est élevée.

J’ai un état d’esprit très positif.

Je vois les synchronicités jaillir de manière intensive dans ma réalité.

Je suis inspiré et très confiant.

Je tombe constamment sur des heures jumelles (11:11 en tête)

C’est fluide, sans prise de tête.
Puis par moment, ça retombe.

Ce sont des vagues.

Le tout, c’est de savoir qu’il y aura forcément de nouvelles vagues.

On n’enchaîne pas 150 vagues à la suite quand on fait du surf.

C’est normal d’en laisser passer quelques unes pour reprendre son souffle.
Dans ces moments-là, je m’adresse directement à ma réalité.

« OK, je vois les opportunités passer mais je suis K.O là, compte sur moi : je vais bientôt y retourner ! »

C’est absolument normal de demander un peu de répit à sa réalité subjective.


T’as déjà essayé ?

Un truc comme « OK, aujourd’hui, je suis vraiment crevé, est-ce que tu peux faire en sorte que je puisse me reposer et reprendre des forces ! »

L’Univers est constamment à ton écoute.

Plein d’amour, prêt à honorer tes demandes.

Encore faut-il entrer en relation avec.

Un truc que les sceptiques ne se voient pas du tout faire.
Parce que ça ne cadre pas avec leurs croyances.
Forcément.

Quand je fais de l’écriture inspirée, il n’est pas rare que je reçoive des commentaires assez amusants.

« C’est exactement ce que j’avais besoin de lire ! »

« Je me posais la question récemment justement. »

« C’est ce que je me disais hier ! »


Il y a comme une réponse instantanée de ma réalité.

Je prends ça comme une confirmation de mon alignement.

Quand mes actions génèrent des synchronicités dans la vie des autres, c’est que je suis parfaitement en train de jouer le rôle qui est le mien dans le grand plan.

Depuis que j’écoute mon intuition, un phénomène nouveau est apparu récemment pendant mes séances de coaching individuel.

J’en ai déjà parlé mais c’est le fait d’avoir des frissons de confirmation.

Quand je sors la phrase juste, celle qui va faire la différence pour mon client, je reçois une confirmation instantanée de mon corps.

Est-ce rationnel ? Pas spécialement.

C’est intuitif. Et ça me dépasse complètement…

C’est une porte qui s’est ouverte et que je ne veux pas refermer.
Je veux autoriser au maximum ce qui doit se manifester.
Certaines personnes n’ouvrent jamais cette porte parce que ça les fait flipper.

C’est OK.

Ce qu’il y a derrière la porte ne va pas disparaitre parce que tu n’as pas envie de l’ouvrir.

Prends ton temps.

Respecte ton rythme.
Quand le moment sera venu, tu seras sûrement disposé à aller voir ce qui se cache de l’autre côté.

En attendant, j’espère que ce texte t’aura éclairé.

Si c’est le bon moment pour toi, tu peux m’envoyer ta candidature pour du coaching en cliquant ici

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter