Est-ce qu’on peut changer le monde ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Il ne faut pas négliger sa capacité personnelle à impacter le monde mais avant d’en arriver là, il y a quelques étapes importantes.
Voyons ça ensemble !


On passe notre temps à influencer notre environnement. Même sans faire exprès.
Le meilleur exemple pour ça, c’est le bâillement.


T’es dans le bus ou le métro, tu commences à bâiller et paf, t’as une, deux ou même trois personnes qui se retrouvent à bâiller à s’en décrocher la mâchoire.
Tout ça à cause de toi.


Influencer sa réalité est très grisant. Beaucoup plus que de la subir. Forcément.
Subir sa réalité, c’est le modèle par défaut.
Ça peut durer plusieurs années ou même toute une vie.
Quand on subit sa réalité, on adopte une position que je connais bien.
Le pire, c’est qu’on s’en rend même pas compte.


Tu m’aurais dit :
« Tony, t’es pas le créateur de ta vie là. Tu passes ton temps à la subir. Tu réagis aux événements. T’es quasiment jamais à l’origine de ce qui se produit. C’est dommage parce que ce n’est pas du tout la manière la plus amusante de vivre sa vie ! »

Je l’aurai sûrement mal pris, haha.

Mais au fond, c’était la vérité. Je ne m’en rendais juste pas compte.
Devenir le créateur (ou la créatrice) de sa réalité, ça part d’une simple décision.

C’est donc un choix.
Si c’est un choix, ça veut dire que si tu n’es pas satisfait(e) de la vie que tu mènes maintenant : il y a de l’espoir !
Les choses peuvent changer.
Mais d’abord, bah… ça va être à toi de changer.

Quand j’ai décidé de reprendre ma vie en main, je me répétais une phrase tous les jours.
« I want to become the best version of my self ! »

C’est marrant parce que je me répétais la phrase en anglais. Je trouvais qu’elle claquait, elle était très puissante. En tout cas, elle me faisait de l’effet.
C’est pas un hasard si mon livre publié en librairie va s’appeler : « Deviens la meilleure version de toi-même ! »


Devenir le créateur de sa réalité passe d’abord par la capacité à observer ce qui est sans tomber dans le déni.
« J’ai du poids à perdre »

« Je suis trop paresseux »

« Je manque de confiance en moi »

« Je ne sais pas parler anglais »

« Je ne sais pas gérer mon argent »

« Je suis une personne jalouse et possessive » etc.


En fait, si tu veux faire entrer de la lumière dans ta vie tu vas devoir éclairer l’ombre.
On ne peut changer ce qui n’a pas été conscientisé.
C’est ce qu’on pourrait appeler « le sale boulot« .
Personne n’a envie de faire ça.


Mais en fait, c’est le seul moyen d’arrêter de subir les répercussions que ça peut avoir dans ta vie.
Comme dans un jeu vidéo à choix multiples, le fait de ne pas prendre de décision EST une prise de décision.
Tu ne peux rien foutre sous le tapis avec l’expérience humaine.
Ça finit toujours par revenir.


Aucun de nos choix n’est gratuit.
Toutes nos actions ont des conséquences.
Quand j’ai commencé à prendre mes décisions en pleine conscience, j’ai très vite observé de nouvelles situations émerger dans ma réalité.


Elles étaient nouvelles. C’était rafraîchissant !
Au lieu de faire des choix par défaut, j’essayais vraiment de rester aux commandes.
J’ai un souvenir très précis d’un moment de pleine conscience.


Je répondais à une amie par SMS.
Son message m’avait gonflé. J’avais envie de lui mettre un tacle.
Et puis je suis resté aux commandes. Le tacle, c’était ma réponse par défaut.
J’avais toujours fonctionné comme ça.


« Je foutais le feu. »


Puis après, je me retrouvais à devoir éteindre des incendies.
Et c’était valable avec plusieurs de mes relations.
J’ai choisi autre chose, juste pour voir.
C’est là où j’ai commencé à me dire que j’avais découvert un super pouvoir.
Parce que la réalité s’est mise à se comporter différemment.


Plus autant d’incendies qu’avant.
Moins d’embrouilles. Plus de calme, plus de joie.
C’était mieux.


Ce super pouvoir m’a été très utile après la séparation avec la mère de mon fils.
Elle était à l’origine de la séparation.


Je sentais que j’étais encore rempli de rancune envers elle.
Le choix par défaut, c’était d’entrer en guerre contre elle.
Paroles désobligeantes, remarques désagréables, attitude négative : j’avais une large palette à ma disposition.
J’ai observé tout ça.


J’ai pensé à mon petit garçon. Puis j’ai pensé à la guerre qu’avait mené mes propres parents quand ma mère avait décidé de quitter mon père.
Non, hors de question de reproduire.
Je ne dis pas que c’était facile. Je ne dis pas que j’en ai été capable tous les jours.


Mais j’ai tenu mon ego en laisse du mieux que j’ai pu.
J’ai transformé ma colère en carburant pour continuer à avancer sur mon chemin de croissance personnelle.

Quand tu as grandi dans un climat de violence, la réponse par défaut est la violence.
L’environnement dans lequel j’ai grandi a induit ça chez moi.
Mais si je décide d’accepter ça comme si c’était normal, c’est le choix par défaut.
Si je commence à infuser de la violence partout autour de moi, je sais que ça va me revenir en pleine poire.
Je sais que ma réalité va rapidement devenir un lieu de chaos et de désolation.

Quand tu te mets à influencer la vie des autres…

Quand tu as pris conscience de ta capacité à influencer ta réalité par tes choix, tu peux constater un phénomène intéressant.
Tu te mets à influencer les autres. Tu te mets à inspirer les autres.
Soudain, sorti de nulle part quelqu’un te dit : « merci parce que ça m’a inspiré... »
La première fois que j’ai reçu ce genre de feedback, je me suis mis à pleurer d’émotion, haha.
Je n’ai pas honte de le dire, ça m’a profondément touché.


Quand j’ai décidé de devenir assidu à la salle de sport, ça a motivé mon frère et deux de mes amis proches.
En fait, quand tu décides de faire de meilleurs choix dans ta vie, tu n’es pas capable de mesurer l’impact que ça va avoir sur les autres.


C’est un effet de ricochet.


Quand j’ai décidé récemment de faire un défi sans sucre pendant 30 jours, ça a motivé quelques personnes à le faire avec moi.
Puis comme j’ai fait une vidéo sur le sujet, je ne peux déjà plus mesurer le nombre de personnes qui vont tenter l’expérience.


Quand je tente de me hisser vers le haut, il y a un impact sur autrui.
Et je suis moi-même influencé par des personnes qui tentent de se hisser vers le haut.
Les rencontres que je fais m’influencent et m’inspirent. Tout comme mes lectures. Les vidéos que je consomme contribuent à ça aussi.


Quand je reconnais du courage chez l’autre, cela me pousse à développer mon courage.
Quand je vois qu’une personne tente de repousser ses limites, ça m’inspire à vouloir repousser les miennes.
L’autre aide à éclairer ce qui me fait défaut et que je peux développer.
Avant quand je subissais ma vie, j’étais juste aigri et envieux des autres.
J’avais pas compris que si ça me touchait autant, c’est parce que ça éclairait mes failles, mes manques et mes aspirations par la même occasion.

Est-ce qu’on peut changer le monde ?


À la question : « Est-ce qu’on peut changer le monde ? »
J’ai envie de répondre oui.
Bien sûr.


C’est toujours permis, toujours possible.


Mais on ne change pas le monde avec de la violence.
Quand les vegans prennent des positions radicales et extrêmes, je sais qu’au fond c’est parce qu’ils souffrent pour les animaux et la planète.


C’est parce qu’ils veulent que les animaux soient traités avec amour et respect.
Mais quand cela implique de violenter autrui pour faire passer son message, il y a un souci quelque part.
Chaque fois que j’ai choisi la violence dans ma vie, je me suis senti misérable juste après.
Chaque fois que j’ai choisi l’amour, je me suis senti profondément aligné.
Tu peux changer le monde parce que tu peux changer TON monde.
Tu peux à chaque instant influencer ton expérience subjective de la réalité parce que justement : elle est subjective.

C’est TA vie.

C’est TON expérience.
Quand tu observes le monde, tu peux très vite tomber dans un piège. Tu te mets à te focaliser sur ce qui ne va pas. Tu te mets à t’aigrir. Tu t’affaiblis.
J’ai vu plein souvent des gens qui faisaient le vide autour d’elles parce qu’elles se radicalisaient.
Parce qu’elles devenaient négatives, râleuses et défaitistes.
Personne ne veut d’un râleur désabusé dans son entourage.
Je ne te parle même pas des gens qui s’embarquent dans les théories du complot.
Ils ont le sentiment de voir un truc que les autres ne voient pas.
Ils cherchent à combattre un système.
Le mieux quand quelque chose ne nous convient pas, c’est d’arrêter de le nourrir : c’est tout.

Je ne juge pas quelqu’un qui mange de la viande. Je ne le prends pas de haut.Je montre juste ce que ça fait. Je montre par l’exemple.
On voit que j’ai de l’énergie. On voit que je suis en pleine forme. On voit à ma musculature que je ne suis pas « carencé en protéines »
Et voilà, silencieusement, j’ai passé mon message.


C’est beaucoup plus efficace que d’aller tenter de convaincre quelqu’un par la force du raisonnement.
C’est plus efficace que de tenter de le confronter ou de faire la guerre des arguments.
Récemment, un sud-coréen que j’ai rencontré ici à Bali m’a dit que ça lui avait donné envie de se lancer un défi et d’essayer de stopper la viande pendant 30 jours.


Histoire de voir ce que ça pouvait faire de l’intérieur…
Génial. Rien de mieux que l’expérience directe.
L’idée de pouvoir participer à rendre le monde meilleur me motive quand je me réveille le matin.
J’essaye de donner du sens à ma vie.
L’idée de pouvoir influencer positivement les gens que je rencontre ?
Ça me remplit de joie !


Et ce qui est magnifique, c’est que bien souvent, ces rencontres me permettent de mieux me connaître.
J’affine ma vision.Cela m’aide à redéfinir mes objectifs. Cela continue de me faire grandir !
Tu peux changer le monde. Mais si j’ai un conseil, commence par toi-même.
Et quand tu auras commencé à te choisir, tu verras comme ta réalité ne tardera pas à répondre…
Des gens à qui tu ne parlais plus depuis des années viendront te demander conseil ou te remercier.
Selon moi, il n’y a pas de meilleur sentiment que celui de guider les autres à découvrir la beauté de ce qu’ils sont…
Mais avant cela, je te suggère de découvrir la beauté de ce que tu es.
C’est selon moi, le meilleur des points de départ…

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter