La réalité est-elle un rêve ?

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

La réalité est-elle un rêve ? C’est la question à laquelle je m’attaque dans l’article du jour.

Parfois, il m’arrive d’écrire des choses comme « la réalité, c’est un jeu vidéo » ou « la vie, c’est un simulateur » mais je me rends compte que cela ne peut pas parler à tout le monde.


Déjà parce que les jeux vidéo, ce n’est pas la tasse de thé du plus grand nombre.


Je peux le comprendre.


Moi, j’ai baigné dedans depuis petit. J’ai passé des milliers d’heures dans des univers virtuels à sauver des princesses, découper des zombies, gagner des courses ou résoudre des énigmes…


Alors quelle métaphore est-ce que je pourrais utiliser pour partager la grande découverte qui a littéralement changé ma vie ces derniers années ?
Et en fait, c’est tout simple.


« Le rêve » !


Le rêve, c’est l’image la plus parlante. Parce que si tout le monde n’aime pas passer une heure ou deux à jouer à la console : tout le monde rêve.
Certain(e)s se souviennent juste mieux de leurs aventures nocturnes que d’autres.


Il y a un sujet que j’ai déjà couvert sur mon blog il y a quelques années, celui des rêves lucides.


Le rêve lucide, c’est simplement le fait de se rendre compte que tu es dans un rêve alors même que tu es encore en train de rêver.
Si tu as déjà fait cette expérience, elle est plutôt très amusante.
Le rêve lucide s’oppose au rêve traditionnel. Dans le rêve traditionnel, tu te contentes de suivre la trame que te propose le rêve : tu « subis » un peu le rêve.


J’ai fait un paquet de rêves lucides par le passé car c’est un sujet qui m’a toujours fasciné.


Je me souviens même qu’à un moment, je mettais volontairement mon réveil le matin et suivais un petit protocole dans la journée pour augmenter mes chances d’en avoir un.


Par exemple, je faisais des tests de réalité dans ma journée, un peu comme dans Inception si tu l’as déjà vu.
Quand tu rêves mais que tu es conscient(e) d’être en train de rêver : tout devient possible.


Tu peux voler, faire apparaître des gens, matérialiser des objets, transformer l’environnement et vivre des expériences folles par le simple pouvoir de ton imagination.


Prendre les commandes de son rêve est quelque chose d’extrêmement excitant.


Ce qui est intéressant dans un rêve lucide, c’est que tu occupes deux rôles en simultané.


Tu es à la fois le personnage principal du rêve.Mais en même temps, tu es le rêve en lui-même.


Tout ce qui est généré sous tes yeux, c’est TOI qui en est à l’origine.
Personne ne vient t’installer un disque, une cartouche ou une carte mémoire dans le crâne avant de dormir qui contiendraient les données de ton rêve.


C’est toi qui es la source de ce rêve.


Alors pourquoi je parle de ça ?


Pour parler d’éveil, évidemment.


L’éveil, c’est la même chose que de devenir lucide au cours de son rêve sauf que ça a lieu quand tu es réveillé(e).


C’est une réalisation, un constat tout simple qui repose exactement sur la même mécanique que le rêve lucide.


Tu réalises que tu es à la fois le personnage (corps/mental) mais qu’en même temps, tu es tout le reste.


Tu es le décor, les différents personnages, les animaux, les nuages, les plantes, le soleil etc…


« Ouais mais moi je m’en fous de l’éveil, tu me saoules à en parler aussi souvent ! À quoi ça peut me servir ton truc ? »

Quel est l’intérêt de s’éveiller ?


L’intérêt de s’éveiller dans sa réalité, c’est exactement la même chose que de devenir lucide dans son rêve nocturne.
On accède à un état de conscience supérieur qui permet de jouer avec la réalité.


Il nous est alors possible :


– d’attirer des situations/des objets dans notre vie grâce à notre intention- de perdre totalement la peur de la mort- de vivre plus intensément en étant moins paralysé par nos peurs personnelles.


Attirer des situations et des objets grâce au pouvoir de l’intention, ça porte le nom de Loi de l’Attraction. Plus le temps passe et plus ça me gonfle comme dénomination.


Parce que quand tu n’as pas compris que la réalité était elle aussi, une autre forme de rêve, tu peux tenter d’utiliser la Loi de l’Attraction selon une perspective très humaine, très rationnelle et très matérialiste.
Et c’est souvent pour ça que ça ne produit pas de résultats très probants.

Perdre la peur de la mort ?


C’est ce qui m’est arrivé. En réalisant que je n’étais pas le personnage du rêve mais que j’étais aussi « le reste », ça m’a fait prendre conscience que je ne craignais rien.


Mon corps peut lâcher, celui que je suis en vérité ne peut disparaître.
Vivre plus intensément sa vie ?


Oh yeah, carrément. Quand tu prends ta réalité comme un rêve, tu es beaucoup plus joueur/euse. Beaucoup plus détendu(e).


Tu sais aussi que si c’est un rêve, il n’y a pas vraiment d’intérêt à poursuivre certains buts comme celui de l’enrichissement personnel, à tout prix.
Il m’est arrivé quelque fois de rêver que j’avais amassé une grosse somme d’argent dans une mallette.


Je me souviens de ma mine déconfite, quand au petit matin, j’avais ouvert les yeux et réalisé que ma main serrait dans le vide.


Quel est l’intérêt d’un rêve la nuit ? À quoi ça sert en définitive ?


La seule chose qu’on en retient au final, ce sont des expériences. Et encore : quand on s’en souvient ! 😅


Quand j’ai réalisé que la réalité avait le même comportement qu’un rêve dans lequel je serai lucide, je me suis détendu.


(Hop : je regarde l’heure à l’instant 08:08pm dans ma petite face de pélican)


Le rêve est intelligent. J’aime à me répéter qu’il est de mon côté.


Il génère des expériences. La surprise fait partie du principe. Je ne contrôle pas toujours tout. Il y a des règles et des principes dans cette réalité qui me dépassent.


Quand je me dis que le rêve est de mon côté, cela m’aide à me détendre.
Je peux vivre une difficulté, je sais que cela fait partie du jeu. Le rêve m’amène à vivre des expériences. Parfois il me teste, il peut me challenger. Parfois il se contente de me donner exactement ce que je lui ai demandé.
Quand on commence à prendre conscience que cette réalité est aussi un rêve à peine différent du premier, des synchronicités régulières peuvent commencer à se manifester pour nous.


L’heure jumelle sur laquelle je viens de tomber pendant l’écriture de ce texte est un exemple.


C’est ce genre de petits bugs qu’utilise le rêve pour te rappeler que t’es dans une rêve.


Ce matin, j’avais du linge sale à donner au service de laverie de mon auberge balinaise.


Le souci, c’est que je n’avais pas de sac dans lequel rassembler mes vêtements.


Je fouine un peu partout dans l’auberge pour voir si je ne trouve pas un sac qui pourrait faire l’affaire.


Bon, tant pis : je vais d’abord au sport et je m’occupe de ça plus tard.
Je grimpe sur mon scooter. Un camion d’éboueurs me dépasse. À Bali, ce sont des camions avec des grosses bennes à l’arrière. Tu peux voir les éboueurs debout sur la pile d’ordures en train de papoter.


Je démarre, regarde la route.


Et là, un sac poubelle noir s’envole du tas d’ordures et atterrit juste devant moi.


Il a l’air tout neuf, tout propre.


Je ne peux m’empêcher de sourire.


Le rêve de ma réalité a entendu ma demande. Il y a répondu quelques minutes après de manière créative, drôle et originale.


Ce n’est pas à cause d’un tel événement que je crois ce à quoi je crois.
Mais ça vient chaque jour confirmer cette dimension onirique de l’expérience humaine.


C’est pas un discours religieux. C’est un discours qui ne tente pas de te convaincre que j’ai raison sur la nature de la réalité.


Je te partage ça et puis tu en fais ce que tu veux.


Avant d’en arriver à jouer avec ton propre rêve, il y a peut-être des choses qui t’obstruent la vue.


Des problèmes trop urgents pour que tu n’aies le temps de te poser des questions sur tes certitudes et sur la nature de cette réalité.


Chaque chose en son temps dans ces cas là.

En attendant, je te dis à bientôt !

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter