Quand tu prends congé de toi-même

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Combien fuient la solitude comme si c’était la peste ?


Dans le bouquin que je suis en train de terminer, il y a un chapitre entier sur la solitude.

Et l’auteur, elle met le doigt sur quelque chose de très pertinent.

La solitude est perçue comme un truc de loser

Tu passes beaucoup de temps seul(e) ?

On va peut-être te comparer à la vieille folle qui vit avec ses chats dans les Simpson’s.

La vérité, c’est que passer du temps tout seul, c’est extrêmement puissant pour trouver son équilibre et se sentir bien dans sa peau.

Quand tu passes du temps seul avec toi-même, ça te permet de calmer ton activité mentale.

C’est aussi un excellent moyen d’augmenter ton niveau d’énergie et de te détendre.

Comment tu te sens après une journée passée à tailler le bout de gras avec les uns et les autres ?

Personnellement, je m’épuisais à tenter d’attirer l’attention et de faire des blagues quand je me retrouvais en groupe.

J’étais le clown de service.

Une blague à la minute.

Je suis quelqu’un de très sociable mais depuis que j’ai goûté aux joies de la solitude, je suis très sensible à ma jauge d’énergie.

Je sens que je commence à être drainé ? J’atteins un niveau d’énergie un peu faible ?

Hop, salut tout le monde, la bise au chat : j’ai besoin de m’isoler.

Passer du temps seul, c’est aussi cultiver l’amour de soi.

Tiens, si on allait manger dans ce resto qui a l’air sympa ? Oh, si on allait voir ce film au cinéma ? Regarde cette petite terrasse ombragée, si on se buvait un petit café ?

La solitude, c’est pas un truc de loser. Loin de là.

C’est une oasis qui permet d’apaiser son mental, de passer en revue ses objectifs personnels et de prendre soin de soi.

Quand tu te bichonnes en passant du temps avec toi-même, ça se répercute ensuite sur la qualité de relation que tu entretiens avec les autres.

Tu es aussi plus exigeant, c’est vrai.

Depuis que je passe beaucoup de temps seul, je fuis les événements qui ne participent pas à mon bien-être.

Les discussions vides de sens m’ennuient.

Les concours de qui c’est qui a la plus grosse me gonflent religieusement.

Quand je vivais à Montréal, je me souviens que j’ai écourté ma participation à des soirées.

« Tu pars déjà ? »

Bah quand tu t’ennuies, ça sert à rien de t’infliger ça.

Pourquoi se l’infliger en fait ?

Par peur du jugement d’autrui ? Par peur de vexer ?

Si c’est fait avec tact, respect et politesse, les gens peuvent comprendre que tu sois à l’écoute de tes besoins.

Dans le livre, elle racontait l’histoire d’une nana qui avait fait un burn-out.

Elle avait repris le boulot après la naissance de son premier enfant.

Elle cumulait avec des études en parallèle.

Elle s’occupait de son nourrisson le reste du temps.

Résultat des courses ?

Elle s’était retrouvée à errer à la station service, complètement désorientée.

« Amnésie temporaire »

Parfois, le meilleur traitement que tu puisses te faire, c’est de te casser et de passer une heure en tête à tête avec toi-même

Tu peux voir ça comme un rendez-vous galant.


Depuis que je voyage, je passe beaucoup de temps seul.

Je suis à l’étranger donc je n’ai plus mon petit cercle d’amis comme à une époque.

Et je ne me perçois pas du tout comme un loser.
Au contraire.

Le Tony d’avant n’était pas capable de rester en place. Il était incapable de passer une heure tout seul avec ses propres pensées.

Il fallait de la distraction.

Plus maintenant.

Je suis au clair avec mes pensées.

Déjà, depuis que je médite, j’en ai moins qu’avant.

Avant, c’était la fanfare dans le bazar. C’était une autoroute un jour de départ en vacances.

Maintenant ?

C’est une petite route de campagne en plein confinement.

Si tu vois passer un tracteur ou deux, c’est déjà le bout du monde.

Un mental calme et apaisé, c’est comme être en vacances de soi-même.

Il ne te tire pas sur la manche en permanence pour attirer ton attention.

Je m’installe quelque part. J’observe mon environnement.J’adore regarder les gens.

Et quand je ne bosse pas, je bouquine.

Si j’ai une bonne relation avec moi-même, je peux avoir une meilleure relation avec les autres.

Est-ce que tu parviens à rester seul(e) avec tes propres pensées ?


Est-ce que lorsque tu te retrouves tout(e) seul(e), tu te précipites sur ta radio pour mettre de la musique ou allumer la TV ?

Pour se fuir, les gens prennent des médicaments. Ils se gavent de molécules chimiques parce que les pensées sont trop puissantes.
Et qu’elles génèrent du stress et de l’anxiété.

As-tu déjà essayé de rester dix à quinze minutes dans le silence le plus complet ?

Pas de Facebook.Pas d’Instagram.Pas de Snapchat, de TikTok, de Twitter ou de WhatsApp.

Du vrai silence.
Avec rien dedans à part toi-même.

Parfois, on a juste besoin de prendre quelques vacances de soi-même.

Prends congé de tes pensées.
Pose ton cul quelque part et observe.
Rien à faire.

Rien à produire.

Rien à créer.

Pas de solutions à trouver.

Juste être là, ici et maintenant.

Essaie, tu m’en diras des nouvelles…

Accède maintenant au dernier atelier offert de développement personnel en cliquant ici

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter