T’es un loup dans la bergerie, Josiane !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Ce qu’il y a d’intéressant avec les personnes qui adhèrent à certaines théories en ce moment, c’est ce qui peut se lire entre les lignes. 

« Je ne porterai pas de masque parce que je veux être libre de faire ce que je veux ! » 

Moi, moi, moi ! 

« J’ai beaucoup moins de liberté qu’il y a 3 mois ! Et j’en ai chaque jour un peu moins !!! » 

Encore moi, moi, moi !

Clairement Josiane, qu’est-ce qu’il faudrait qui se produise pour que tu piges que dans la vie, il n’y a pas que ton petit nombril qui compte. 

La vie, c’est une expérience collective. 

Quand tu décides de te la jouer rebelle libertaire, tu fais juste preuve d’un grand manque de civisme. 

Et le plus affolant, c’est que ces personnes te parlent souvent d’éveil, de spiritualité et d’amour inconditionnel.

Mais dès que tu touches à leur petit périmètre, ça se révolte. Ça montre les griffes ! Ça sort bec et ongles pour te picorer le fond de la rétine. 

Moi, je veux bien comprendre que ça puisse être difficile pour tout le monde. 

Les pensées qui se teintent de négativité.
Les émotions qui commencent à devenir pesantes. 

Mais parfois, avant de se la jouer rebelle de la forêt, il faut savoir reconnaître quand son comportement est cruellement égocentré pour ne pas dire égoïste. 

Partout fleurissent des messages qui appellent à « ne pas porter le masque ». 

Un appel militant pour bien montrer que Josiane, elle ne se laissera pas faire. 

Les vaccins ? Hors de question. 

Elle dispose de son corps et personne ne décidera à sa place. 

Qu’est-ce qui se cache derrière cette révolte qui gronde et qui se propage sur les réseaux sociaux à grand coup de partages ?

Pas mal d’immaturité. 

Les gens sont individualistes. 

Ils reprochent aux gouvernements et aux dirigeants politiques de s’en mettre plein les poches et de ne pas agir comme ils le voudraient. 

Mais au fond, c’est toujours la même chose. 

Lorsque les lois vont dans leur sens, tu les entends plus. 

« Je ne porterai pas de masque, je ne veux pas vivre dans la peur. Je ne suis pas un mouton ! »

Non, t’es pas un mouton Josiane. 

T’es un loup.

Un loup dans la bergerie aveuglé par ses propres intérêts. À tel point que tu en oublies l’incidence de tes actions sur la vie d’autrui. 

À trop te regarder le fond du nombril, tu en oublies que cette expérience est profondément collective. 

Et que parler d’amour et partager des chaînes débiles de l’amitié sur les réseaux sociaux, ça ne remplacera jamais des actes d’amour authentiques qui démontrent que la vie des autres t’importe vraiment. 

Plutôt que de beugler comme un putois qui se serait coincé la queue dans la porte du frigo, tu ferais mieux de te mettre à l’écoute. 

Prendre soin des autres. 
Ne pas te cantonner qu’à tes petits désirs personnels. 
Ne pas oublier qu’avec des comportements égoïstes, tu peux mettre la vie des autres en danger… 

Essaie ça Josiane, tu m’en diras des nouvelles.

3 MÉDITATIONS OFFERTES
Obtiens gratuitement tes 3 méditations offertes pour démarrer ta journée de manière positive.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Partager sur twitter